Astuces

Où placer son argent sans risque en 2015 ?

Le 30/11/2014 à 07:28:42
Vues : 3708 fois 1 REACTION

Livret A, PEL, assurance-vie, LDD, LEP… Choisissez le meilleur placement pour faire gonfler votre épargne sans risque en 2015.

Pour 2015, ne laissez pas vos économies dormir sur un livret choisi un peu au hasard ! En optant pour les supports qui offrent les meilleurs rendements, vous pourriez recevoir plusieurs centaines d’euros d’intérêts en plus à la fi n de l’année prochaine. Nous avons passé au crible l’offre de placements sans risque pour faire fructifier ses économies. En 2015, il vaudra mieux éviter les classiques livret A et de développement durable. On vous explique tout.

Le livret A

Le taux du livret A est loin des 4 % de 2008 ou des 2,25 % de 2012. Rémunéré à 1 %, le livret A a atteint depuis août 2014 un taux historiquement bas en raison d’une inflation faible. La formule de calcul de son taux se base sur cette dernière. Dans ses prévisions 2015, la BCE n’anticipe pas le retour d’une inflation franche. Ce placement devrait donc continuer à rapporter aux alentours de 1 % net tout au long de l’année prochaine. Le livret A est devenu un produit d’épargne assez peu intéressant. Dommage, car au début de l’année 2013, son plafond avait bénéficié d’un deuxième relèvement de 25 % et depuis on peut y verser jusqu’à 22 950 euros.

Son point fort : sa grande simplicité.

Ses contraintes :
- somme maximum des versements que vous pouvez y effectuer : 22 950 euros.
- un seul livret A autorisé par personne.

Le fonds en euros d'une assurance-vie

Les détenteurs d’un compte assurance-vie peuvent placer leur argent sans risque sur son fonds en euros. La performance des fonds en euros s’effrite chaque année depuis douze ans. Cependant, nombre d’entre eux offrent toujours des rendements supérieurs à 3 % bruts et restent des supports très intéressants. Ceux qui en tireront le meilleur rendement sont les Français qui ont ouvert leur contrat il y a plus de quatre ou, mieux, huit ans car ils bénéficieront d’une taxation allégée de leurs intérêts.

L’assurance-vie est un des placements à privilégier en 2015. Seul hic, les frais d’entrée ponctionnés par de nombreux établissements bancaires rendent les fonds en euros inadaptés à un placement à court terme, mais en choisissant les fonds en euros sans frais d’entrée des banques en ligne, on peut y couper. Son point fort

Son point fort : le rendement des fonds en euros.

Ses contraintes :
- avantages fiscaux acquis seulement huit ans après l’ouverture.
- des frais d’entrée facturés sur de nombreux fonds en euros.

Le livret de développement durable

Le LDD fonctionne exactement de la même façon qu’un livret A. Seul son plafond diffère (12 000 euros). Le taux d’intérêt est le même. Il est donc actuellement de 1 % net. Avec ces conditions, même verdict que pour son frère jumeau, le LDD est devenu un produit d’épargne peu rentable qu’il faudra éviter autant que possible en 2015.

Son point fort : sa grande simplicité.

Ses contraintes :
- somme maximum des versements que vous pouvez y effectuer : 12 000 euros.
- un seul LDD autorisé par personne.

Le livret d’épargne populaire

Le livret d’épargne populaire n’est ni plus ni moins qu’un livret A à taux boosté (son taux est celui du Livret A majoré d’un demi-point). Il est destiné aux ménages ayant des revenus modestes. En 2015, il devrait continuer à servir un taux aux alentours de 1,5 % net.

Depuis janvier 2014, ses conditions d’accès ont été assouplies et vous faites peut-être partie des plus de 3 millions de contribuables en plus qui peuvent y avoir accès. Pour ouvrir un compte sur LEP dès maintenant, votre revenu fiscal figurant sur votre avis d’imposition de 2013 ne doit pas dépasser 19 140 euros pour une part, 29 360 euros pour deux parts ou 39 581 euros pour trois parts.

Son point fort : un livret A à taux boosté.

Ses contraintes :
- ne pas dépasser unplafond de revenus.
- somme maximum des versements que vous pouvez y effectuer : 7 700 euros.

Les livrets d’épargne ordinaires

Ces livrets d'épargne reste disponible à tout moment. Ils sont proposés par plus d’une trentaine d’établissements bancaires, et même les banques de Renault et de Peugeot. En fonction de  l’établissement, la rémunération du livret varie de 0,85 % à 2 %. Leurs taux sont toujours annoncés bruts, leurs intérêts sont donc assujettis aux prélèvements sociaux (15,5 %) et aussi imposés selon le barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Si le montant total de leurs intérêts n’excède pas 2 000 euros sur l’année, on peut opter pour une imposition forfaitaire au taux de 24 %. Impôts réglés, les taux nets des meilleurs livrets ne sont qu’un peu supérieurs à ceux d’un livret A ou d’un LDD. Attention à ne pas vous laisser berner par les taux boostés affichés dans les publicités de ces livrets car ils ne durent jamais plus que quelques mois.

Son point fort : des livrets non plafonnés.

Ses contraintes :
- impôts et prélèvement sociaux à régler.
- devoir s’inscrire dans une nouvelle banque pour certains livret.

Le PEL

Le PEL rapporte 2,50 % bruts, soit 2,11 % nets, un taux deux fois plus élevé que ceux du livret A et du LDD. Aujourd’hui, ce placement très attractif porte bien mal son nom puisqu’il est devenu plus intéressant de l’utiliser pour faire fructifier ses économies que pour acheter réellement un logement en utilisant le prêt immobilier final qualifié à tort d’avantageux.

Le produit n’est pas très souple puisqu’un premier retrait entraîne sa clôture. Dans le cas où l’on ferme un PEL moins de trois ans après son ouverture, on perd le droit au prêt immobilier et à la prime. Le taux de l’emprunt immobilier n’étant pas attractif, il ne faut pas s’en soucier. Si vous avez besoin d’effectuer un retrait sur votre PEL, vous ouvrirez un nouveau PEL dans la foulée. Bref, en 2015, nous recommandons vivement d’utiliser astucieusement le PEL comme un livret sur lequel placer l’argent dont vous n’allez pas avoir besoin dans les mois qui viennent.

Son point fort : un taux élevé.

Ses contraintes :
- versements mensuels d’au moins 45 euros.
- somme maximum des versements que vous pouvez effectuer : 61 200 euros.

Bilan : quels placements choisir ?

Les deux supports à privilégier en 2015 sont les fonds en euros des assurances-vie et le plan épargne logement. Prenez rendez-vous avec votre banquier pour voir comment vous pouvez y placer votre épargne rapidement. Ouvrez aussi une assurance-vie dans une banque en ligne si ce n’est pas déjà fait.

Par Florent Gaillard

Top articles

4. Les problèmes avec un placement financier

1 réaction à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
  1. avatar
    Publiée le 01/12/2014 à 05:21:54- par Anonyme

    Que c'est terne cet article...
    L'assurance vie relique de voir ses rendement érodés, et ca tznt que la France empruntera à faibles taux. Puisque les fonds euros restent investis sur des obligations. Une note du Ministère de l'économie, incite d'ailleurs les compagnies d'assurance vie à minorer les taux servis, en prévision d'un futur incertain.

    Le PEL, s'il est clôture avant son 2 eme anniversaire voit outre la perte de la,prime liée à un prêt, son taux servi ramèné'à celui du CEL soit 0,76% bruts. Un gros oublie, que vous décrire mentionner. Que d'inciter les gens à'ouvrir'et à fermer un PEL puis en rouvrir un ensuite... Autant mettre son argent sur un LiVRET A ou LDD, si impossibilité certaine de s'engager au minimum 2 ans via un PEL.

L'info conso en continu