Avis aux juilletistes

Contrôleurs aériens : grève jeudi et vendredi !

Le 29/06/2015 à 10:43:07
Vues : 2546 fois JE REAGIS

Le SNCTA et FO ont déposé un préavis de grève pour les journées du 2 et 3 juillet afin de défendre les conditions d'emploi des contrôleurs aériens. Un très mauvais timing pour les compagnies, qui se préparent cette semaine au grand départ en vacances des familles.

Ce week-end, c'est le début des grandes vacances pour les petits Français. Les départs s'organisent mais que les juillettistes se préparent : le SNCTA – majoritaire (49,8 % des voix) – et FO (2,9 %) appellent les contrôleurs aériens à la grève les jeudi 2 et vendredi 3 juillet. Bonne nouvelle cependant, la CGT (20 %), l'Unsa (21 %) et le Spac-CFDT (4 %) ont retiré leur préavis pour le mardi 30 juin et le mercredi 1er juillet à la suite d'une réunion organisée au secrétariat d'État aux Transports en fin de semaine dernière (AFP).

Contrôleurs aériens : les négociations n'ont pas abouti avec deux syndicats

Le secrétaire national de l'Usac-CGT, Olivier Joffrin, a expliqué à l'AFP que l'une des principales demandes de son organisation avait été acceptée : la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) est donc revenue à des négociations sociales transversales et non catégorielles. Par ailleurs, le budget de la DGAC sera garanti.

Le SNCTA et FO maintiennent le mouvement pour contester les conditions d'emploi et les rémunérations, jugées insuffisantes. Les deux syndicats ont été reçus par les autorités de tutelle. Les discussions se seraient poursuivies tout au long du week-end. « C'est assez fermé à ce stade mais la négociation continue », déclarait samedi à l'AFP Roger Rousseau, secrétaire national du SNCTA.

En choisissant la semaine des grands départs en vacances pour exprimer leur mécontentement, les grévistes espèrent faire davantage pression sur la direction.

Grève : le service minimum n'empêchera pas les perturbations

Les contrôleurs aériens sont assujettis au service minimum. Un certain nombre d'entre eux peuvent donc être réquisitionnés en cas de mouvement social mais, malgré tout, une grève peut entraîner de nombreuses perturbations au sein du trafic aérien. À titre préventif, la DGAC a demandé aux compagnies de revoir leur planning et de réduire le nombre de vols programmés.

Si vous devez prendre l'avion jeudi ou vendredi, contactez votre compagnie avant le départ pour tenter de savoir si votre avion partira ou non. Lors du dernier mouvement organisé par les contrôleurs aériens, en avril, environ 40 % des vols avaient été supprimés.

Lire aussi :

Que faire si mon vol est annulé ? (fiche pratique)

Top 10 des compagnies aériennes les plus sûres

Par Damien Rigat

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
L'info conso en continu