Bonne année !

Grève EasyJet : 30 % des vols annulés ce mercredi

Le 31/12/2014 à 07:21:43
Vues : 2294 fois JE REAGIS

La grève des hôtesses et stewards français de la compagnie EasyJet reprend aujourd’hui, mercredi 31 décembre. 30 % des vols depuis la France ne seront pas assurés.

Pour les fêtes de fin d'année, les passagers d’EasyJet ont été gâtés. Après un premier mouvement de grève les 25 et 26 décembre, les hôtesses et stewards français de la compagnie britannique font à nouveau grève ce mercredi 31 décembre mais aussi le 1er janvier. Ils répondent à l’appel lancé par les syndicats SNPNC-FO, majoritaire au sein de la société, et l’Unac. 30 % des vols seront annulés aujourd’hui et 26 % jeudi.

EasyJet : 24 vols annulés au départ de Paris ce 31 décembre

Ce mercredi, EasyJet assurera 96 vols sur 166 depuis la France, a déclaré le groupe. Plus précisément, l’annulation concerne 38 vols au départ de Paris (24 au départ de l’aéroport Charles de Gaulle, 14 au départ d’Orly), 20 vols depuis Lyon, 6 depuis Nice, 4 depuis Toulouse et 2 depuis Lille.

Jeudi, 68 vols sur les 192 prévus seront supprimés : 26 depuis Paris (18 au départ de l’aéroport Charles de Gaulle, 8 au départ d’Orly), 22 depuis Lyon, 16 depuis Nice et 4 depuis Toulouse.

Pour savoir si votre vol a été annulé, rendez-vous sur le site de la compagnie dans l’espace « suivi de vol en direct ». « Les passagers dont les vols sont concernés par la grève sont actuellement contactés, précise la compagnie. [Ils] pourront être intégralement remboursés ou effectuer sans frais une nouvelle réservation afin de réorganiser leurs déplacements. »

EasyJet : les syndicats et la direction ne sont pas parvenus à s'accorder

Les hôtesses et stewards français réclament notamment une meilleure gestion des plannings, qui « peuvent subir jusqu'à quasiment une vingtaine de changements » au cours du même mois, avait expliqué lors de la première mobilisation Laurent Nicolas, du SNPNC-FO. Cette organisation « rend la vie de famille complètement impossible », dénonçait-il. EasyJet assurait alors compatir et comprendre la « frustration » du personnel.

Par ailleurs, les syndicats critiquent la baisse de 25 % du bonus annuel distribué aux salariés sous forme d’actions et demandent la création d'un contrat de prévoyance.

Le SNPNC-FO et l’Unac aurait discuté de la situation avec la direction hier, mardi 30 décembre, mais ne seraient pas parvenus à trouver un accord. La compagnie aurait envoyé un message aux salariés français pour leur annoncer qu’elle ne reviendrait pas sur la baisse du bonus, décidée en raison d’un mauvais taux de satisfaction des clients. Une décision jugée injuste par les syndicats.

Lire aussi :

Compagnies low cost : bientôt des vols long-courriers

Voyager low-cost : oui, mais à quel prix ?

Par Damien Rigat

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
L'info conso en continu