Indésirable

Les aides au logement font grimper le prix de l’immobilier

Le 14/11/2014 à 11:18:03
Vues : 7743 fois JE REAGIS

Selon l'Insee, les aides au logement ne seraient pas favorables à tout le monde. En effet, les loyers auraient tendance à grimper dans les villes où les allocations sont les plus généreuses.

Pour beaucoup, les aides au logement sont un sacré coup de pouce pour payer le loyer mensuel. Cependant, certaines aides, telles que les APL (Aide personnalisée au logement) peuvent avoir des effets indésirables. D’après une étude de l’Insee publiée ce vendredi, si ces fonds sont utiles à certains foyers, ils feraient également grimper les prix de l’immobilier.

Comme le rappelle l’enquête, les allocations vont généralement de 250 à 300 euros en moyenne, et concernent deux locataires sur cinq. Une aide précieuse pour les foyers modestes qui peinent à se loger, mais qui auraient une incidence sur le prix des logements. L’Insee révèle que les loyers sont en moyenne 5 % plus chers dans les villes où les aides sont les plus élevées.

Des différences de loyer de 6,7 % pour le même type de logement

Pour de tirer ces conclusions, l’organisme a comparé le prix des logements dans des villes de taille moyenne, avec une situation économique similaire. Seule différence : le montant des APL.

Pour l’étude, l’Insee a comparé les loyers pratiqués en zones 2 (agglomérations de plus de 100 000 habitants, hors Paris, et zones dites tendues, franges de l’Ile-de-France, frontalières et côtières) et 3 (le reste du territoire). Ils constatent qu’en zone 2 les loyers sont 5,3 % plus élevés que ceux de la Zone 3, pour des logements identiques dans des villes comparables, l’écart atteignant même 6,7 % entre des logements modestes.

Ainsi, par exemple, l’Insee souligne qu’à Lorient, les aides sont en moyenne de 310 euros pour une mère célibataire avec deux enfants, contre 285 à Quimper. Résultats : les loyers sont plus élevés à Lorient. Idem à Valence, plus cher que Sète, qui dispose d’aides moins élevées.

Lire aussi :

Loi ALUR : quels sont les changements en cours et à venir ?

Par Mathilde Bourge

Top articles

4. Les problèmes avec le locataire ou le propriétaire

Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
L'info conso en continu