Violences conjugales

Tefal : une fausse publicité pour un fer à repasser crée le scandale

Le 07/01/2015 à 10:22:34
Vues : 5526 fois JE REAGIS

Une campagne de publicité pour Tefal met en scène des femmes violentées par des vêtements parce qu'elles n'utilisent pas le bon fer à repasser. Non validées par la marque, ces images suscitent l'indignation des associations féministes.

Une chemise attaque au visage une femme tout en immobilisant sa main droite, une autre s'apprête à frapper avec un fer à repasser une jeune demoiselle hurlant sur le sol... Tout ça pour mettre en avant un appareil électroménager. Ces mises en scène imaginées par le groupe de communication Publicis Conseil pour Tefal font étrangement échos à des scènes de violences conjugales. Le malaise ressenti en les découvrant est renforcé par le slogan affiché en bas, à droite de l'encart : « Respect your clothes » (« Respectez vos vêtements »). Hier, mardi 6 janvier, des associations féministes se sont révoltées contre cette création de mauvais goût. La marque n'aurait en fait rien à voir avec ces photos.

Tefal : les images auraient été publiées « par erreur »

« Les trois visuels (...) qui circulent actuellement sur le net ne sont pas une campagne, assure Publicis Conseil dans un communiqué. Ils ont été [conçus] par [notre société] dans le cadre d'un concours créatif et n'ont jamais été demandés ni validés par (…) Tefal ». Ils auraient été diffusés « par erreur sur un seul site par une personne de l'agence ». La société présente ses excuses à l'entreprise française.

Peu importe que ces images soient officielles ou non car bien qu'elles n'aient pas été validées, elles sont bel et bien là. « Comment [cette promotion] a-t-elle pu être imaginée ? », s'interroge Macholand.fr, géré par un groupe d'activistes féministes. « @PublicisGroupe Super drôle votre idée de campagne Tefal. On est mort.es de rire. Littéralement », ironise le site sur Twitter.

«  Pendant que les communicants se bidonnent (…) les violences tuent »

« Pour (...) Publicis, les violences contre les femmes sont sans doute un angle de communication qui fait vendre. Pendant que les communicants se bidonnent, dans tous les pays du monde, les violences, elles, tuent », fait remarquer le portail, soutenu par une dizaine d'associations.

En France, une femme meurt sous les coups de son compagnon ou de son ex tous les trois jours. Tous les ans, plus de 216 000 femmes sont victimes de violences commises par leur conjoint.

Lire aussi :

Site interdit aux femmes : Rue du Commerce serait-il sexiste ?

Violences conjugales : les droits des victimes

 

La campagne Publicis Conseil diffusée sur Twitter :


© DR

Par Cécile David

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
L'info conso en continu