COP21

Climat : le Sommet des consciences, c'est quoi ?

Le 21/07/2015 à 11:52:37
Vues : 11595 fois 1 REACTION

Alors que se tiendra dès le 30 novembre à Paris la Conférence internationale sur le climat (COP21), un Sommet des consciences est organisé ce mardi 21 juillet. Ce rassemblement vise à bien préparer le grand rendez-vous de fin d'année. Focus.

C'est l'événement tant attendu et redouté par toutes les personnes sensibles aux questions écologiques. Du 30 novembre au 11 décembre aura lieu à Paris la vingt-et-unième Conférence des Nations unies sur le climat, cette fameuse COP21 évoquée par hommes/femmes politiques et médias depuis des mois. Un rendez-vous déterminant car d'envergure mondiale. En guise de préparation se tient ce mardi 21 juillet le Sommet des consciences. Une appellation très solennelle visant à souligner le sérieux avec lequel est, et doit être, appréhendé le sujet. En clair, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a invité plus de quarante personnes à partager leurs réflexions à propos de la réunion prévue dans quatre mois. Le but est d'être efficaces le jour J en identifiant aujourd'hui les différents obstacles qu'ils restent à surmonter d'ici la fin de l'année pour que la COP21 soit la plus réussie possible et aboutisse ainsi à des accords concrets visant à améliorer la politique écologique des États membres.

Appeler au « réveil des consciences », quatre mois avant le COP21

Les personnalités présentes sont des chefs d'État mais aussi des scientifiques, des dignitaires religieux, des prix Nobel de la paix et des artistes. Parmi eux, l'agro-écologiste Pierre Rabhi, l'ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan, le prince Albert de Monaco ainsi que le Bangladais Muhammad Yunus, pionnier du microcrédit, et l'acteur Arnold Schwarzenegger, et ex-gouverneur de Californie.

Tous sont persuadés de l'importance d'une mobilisation des consciences vis-à-vis de l'évolution climatique actuelle, préoccupante. D'où la mise en valeur du terme « consciences », au pluriel, dans le titre de ce vaste rassemblement. « Nous sommes dans un moment prophétique qui appelle à un réveil des consciences », appuie Agnès Rochefort-Turquin, coordinatrice du sommet à Bayard Presse, l’un des organisateurs de la manifestation.

Climat : le pape François appellent lui aussi à la mobilisation

Si des représentants religieux participent à cette pré COP21, c'est en partie parce que cette journée sera l'occasion de mettre en place le Green Faith in Action, dont l'objectif est de réduire l'émission de gaz à effet de serre au sein des villes de pèlerinage.

Le pape François salue d'ailleurs les initiatives entreprises en vue de lutter contre le réchauffement climatique et, plus généralement, en vue de mieux préserver notre planète. Dans l'encyclique publiée le 18 juin, il appelait ainsi toute « la famille humaine », croyants et non-croyants, à s'unir pour surmonter la crise environnementale en changeant de « style de vie, de production et de consommation » et ainsi prendre soin de la « maison commune » qu'est notre planète. Par ces mots, le souverain pontife marque le premier engagement important de l'Église catholique face aux problèmes climatiques.

Le Sommet des consciences, une initiative de Nicolas Hulot

Le sommet a été inauguré ce matin à 8h45 par un discours du président François Hollande et de Jean-Paul Delevoye, le président du Conseil économique, social et environnemental, qui accueille l'événement. Contrairement aux apparences, l'initiative n'émane pas du ministre des Affaires étrangères – et futur président de la Cop21 – mais de Nicolas Hulot, proche de François Hollande. Depuis fin 2012, le reporter écologiste est l'envoyé spécial du président pour la préservation de la planète. Il refuse que les questions climatiques soient uniquement l'affaire des technocrates.

Lire aussi :

Changement climatique : préparons-nous au pire

Climat : la banquise du point de vue d’un ours polaire (vidéo)

Par Cécile David

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter


L'info conso en continu