Hoax

Facebook en guerre contre les infos bidons

Le 22/01/2015 à 07:23:32
Vues : 20754 fois JE REAGIS

Les utilisateurs de Facebook peuvent désormais signaler les articles contenant de fausses informations pour empêcher leur diffusion. Qu’adviendra-t-il des canulars du Gorafi ?

Non, le virus Ebola n’est pas en train de se répandre sur Paris, et, non, la fille aux trois seins de MTV n’existe pas. Ces fausses informations, par leur caractère alarmiste ou insolite, se répandent à une allure folle sur Facebook et c’est ce contre quoi veut aujourd’hui lutter le réseau social. Les hoax, ces articles rédigés par des internautes blagueurs, peuvent désormais faire l’objet d’un signalement, de la même façon qu’il est déjà possible d’alerter sur un contenu « pornographique », « désagréable » ou « faisant l’apologie de la violence ».

Facebook explique, dans un billet de blog, que la régulation se fera ensuite d’elle-même : « Les gens partagent souvent ce genre de canulars avant de les supprimer de leur mur, lorsqu'ils comprennent qu'ils ont été dupés. (…) Ce type de messages reçoit également beaucoup de commentaires de la part de personnes qui signalent le côté erroné de l'information, et postent des liens vers des sites d'alerte aux hoax. Notre test a démontré que les gens sont deux fois plus susceptibles de supprimer ce genre de message après avoir reçu un commentaire d'un ami. »

Le Gorafi doit-il s’inquiéter ?

Qu’adviendra-t-il des articles bidonnés provenant des sites d’informations satiriques ou parodiques ? D’après Facebook, les internautes ne signalent pas ce genre de contenus car ils savent d’emblée qu’ils sont destinés « à faire de l’humour ». Ce n’est pas la même chose quand ils ont le sentiment d’avoir été trompés. Ouf. Les articles du type « Le RAID et le GIGN soupçonnés d’avoir gêné l’intervention des journalistes BFM pendant la prise d’otage » ou « Un adolescent français passerait en moyenne deux heures par jour dans le monde réel » (signés Le Gorafi) pourront continuer à être partagés et à nous faire rire…

L’outil de signalement des fausses informations n’est pas encore disponible sur tous les profils Facebook, mais un membre francophone y ayant accès a pu réaliser une capture d’écran, diffusée sur Rue89. Voici à quoi il ressemble : 

Par Julie Toury

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
L'info conso en continu