Mauvais élèves

Qualité du réseau : SFR et Free Mobile épinglés

Le 21/10/2014 à 12:17:37
Vues : 1673 fois JE REAGIS

Dans un rapport publié ce mardi 21 octobre, l'UFC-Que Choisir pointe du doigt la qualité de réseau de Free Mobile. A l'inverse, Orange serait l'opérateur le plus performant.

« La baisse des prix ne saurait se faire au détriment de la qualité. » Tel est le constat de l’UFC-Que Choisir, qui épinglent la qualité du réseau de SFR et Free Mobile. « Sur la base de 10 000 données récoltées, l’UFC-Que Choisir dresse des constats accablants qui l’amènent à réaffirmer l’urgence à faire toute la lumière sur les origines des restrictions sur la 3G et mettre en place des critères de qualité assurant les consommateurs de pouvoir utiliser dans les meilleures conditions les technologies mobiles sur l’ensemble des zones où elles sont prétendument disponibles », écrit l’organisme de défense des consommateurs dans son étude publiée ce mardi 21 octobre.

Orange a le meilleur réseau

Avant d’affirmer cela, l’UFC-Que Choisir a fait appel à un prestataire extérieur qui s’est rendu à Aix-en-Provence, Bordeaux et Paris (et en périphérie de ces villes) du 1er au 25 septembre avec des smartphones haut de gamme : le Galaxy S5 et l’iPhone 5S. A l’intérieur, les testeurs ont glissé les cartes SIM des quatre opérateurs mobiles comprenant des forfaits classiques, non low cost, et disposant de grandes quantités de données.

D’après l’UFC, il « y a des différences importantes sur les qualités de service proposées par les quatre opérateurs ». Ainsi, Orange décroche la première marche du podium avec une qualité de réseau de 87,6 %, juste devant Bouygues Telecom et ses 83,3 %. SFR, pourtant deuxième opérateur du pays, est à la traîne avec 76,4 %. Enfin, Free Mobile est loin derrière avec seulement 65 % de taux de qualité.

L’organisme précise que pour le quatrième opérateur, les tests ont été effectués de deux manières : en se connectant au réseau que Free est en train de déployer puis en passant par la partie du réseau qui repose sur l’itinérance (soit le réseau Orange). Etrangement, c’est quand les abonnés passent par le système d’itinérance qu’ils rencontrent le plus de difficultés. « Concrètement, par exemple sur le streaming vidéo, gourmand en bande passante, un abonné naviguant via l’itinérance aura six fois moins de chances de pouvoir l’utiliser dans de bonnes conditions que s’il passe par le réseau propre de l’opérateur », indique l’UFC.

Par Mathilde Bourge

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter




générer une nouvelle image
L'info conso en continu