Arnaque : alerte aux « bitumeurs irlandais »

Publié le 3 mai 2017 à 11:19 Aujourd'hui | 1260 vues

Ils proposent des travaux de goudronnage à des prix défiant toute concurrence. Méfiez-vous, il s’agit d’une escroquerie. Ces soi-disant ouvriers surnommés les « bitumeurs irlandais » sont de retour en France. Plusieurs cas ont été signalés dans l’Allier, alertent les gendarmes.

Depuis plusieurs années, les « bitumeurs irlandais », reconnaissables à leur fort accent anglo-saxon, sévissent dans de nombreuses régions de l’Hexagone. Leur méthode est la suivante. Ils sonnent chez vous et vous proposent de goudronner votre cour ou votre allée privée à bas coût. Très persuasifs, voire agressifs, ils prétendent fréquemment vouloir écouler un surplus de goudron qui leur serait resté à la suite d’un chantier terminé non loin. Ils vous demandent de régler la note tout de suite, et en liquide. Aucun devis n’est effectué. L’offre est certes alléchante mais le résultat déchante : les travaux sont bâclés et la facture se révèle être plus salée. Cerise sur le gâteau, ces faux goudronneurs disparaissent.

Appel à la vigilance

Une arnaque contre laquelle les gendarmes mettent aujourd’hui en garde. « Entre le 24 avril 2017 et le 24 avril 2017, des démarcheurs ont été signalés sur les communes de Vaux (03), Bizeneuille (03) et Terjat (03) » indique la gendarmerie de l’Allier sur sa page Facebook. « Soyez vigilants, n’acceptez pas la transaction même si cela vous paraît tentant. Relevez les renseignements relatifs au(x) véhicule(s), aux individus et appelez, sans attendre votre brigade locale ! », conseille-t-elle. La gendarmerie du Puy-de-Dôme précise que ces « professionnels » peu scrupuleux ciblent le plus souvent des personnes âgées, isolées. « Les bitumeurs irlandais ne sont pas des tendres et savent jouer des pectoraux pour impressionner leurs « clients » mécontents », souligne-t-elle également. Vigilance donc !

Issus de la communauté des voyageurs, ces bitumeurs se déplacent pour la plupart en camping-cars immatriculés dans leur pays et sillonnent la France. Ils privilégient les zones rurales. Les butins amassés seraient transférés en Irlande ou blanchis pour créer de fausses sociétés en France.

Justine Dupuy

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème