États-Unis : un magasin revend le contenu des valises égarées

Publié le 31 mai 2017 à 9:15 Aujourd'hui | 814 vues

Que deviennent les bagages perdus dans les aéroports ? Aux États-Unis, ils atterrissent au Unclaimed Baggage Center, un magasin situé en Alabama. Ici, les vêtements, appareils photo et autres accessoires contenus dans les valises non réclamées par les propriétaires sont revendus à petits prix ou donnés aux plus démunis.

Chaque jour, des milliers de voyageurs affluent dans les aéroports. Certains, trop pressés de partir en vacances ou de rentrer chez eux, oublient leur bagage sur le tapis. Certains sont carrément perdus ! Une chose rare mais qui peut arriver. Si la plupart des valises retrouvent leurs propriétaires, d’autres deviennent orphelines. Aux États-Unis, celles-ci finissent alors au Unclaimed Baggage Center, situé dans la petite ville de Scottsboro, au nord de l’Alabama. Ce magasin rachète aux compagnies aériennes les valises égarées et non réclamées par leurs détenteurs dans un délai de 90 jours. Les vêtements et objets sont ensuite vendus en toute légalité.

«Vous ne savez jamais ce que vous trouverez »

Robes, pantalons, bijoux, produits de beauté, appareils photo, livres, poussettes… Voilà ce que l’on peut trouver dans cette caverne d’Ali Baba de plus 3 700 mètres carrés, et ce, à des prix attractifs : 20 à 30% de la valeur initiale de l’objet. Selon les saisons, il est aussi possible de dénicher des chaussures de ski ou encore des tongs. Le magasin révèle même sur son site avoir retrouvé un jour dans une valise une urne contenant les cendres de quelqu’un ou encore une véritable armure de chevalier. Parfait pour une soirée déguisée ! Le slogan du magasin résume tout : «Vous ne savez jamais ce que vous trouverez ». En arrivant, les habits sont bien entendu lavés avant d’être revendus et les appareils électroniques sont eux vidés de leur contenu et remis à zéro.

L’Unclaimed Baggage Center soutient de nombreuses associations caritatives. Elle fait don d’une partie du contenu des valises aux plus démunis. Les produits médicaux, comme les médicaments, sont distribués à des pays en voie de développement et les outils pédagogiques (iPad, Kindle) sont donnés à des pasteurs de Belize. Quant aux fauteuils roulants récupérés, ils sont réparés et offerts à des personnes handicapées à travers le monde.

Ce magasin a donc de quoi ravir les clients à la recherche de bonnes affaires. C’est aussi l’occasion de donner une seconde vie aux objets. Depuis la première vente de bagages perdus organisée en 1970 par le fondateur Doyle Owens, à Washington, ce concept fait de plus en plus d’adeptes. Sur son site, le centre revendique un million de visiteurs chaque année dont certains viennent des quatre coins du globe.

 

Marine VAUTRIN

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème