Bientôt un vaccin contre l’acné ?

Publié le 11 avril 2017 à 11:34 Demain | 1920 vues

Et si un simple vaccin permettait d’éradiquer l’acné ? C’est en tout cas ce qu’espèrent des chercheurs américains qui planchent sur cette solution « miracle ».

Rares sont les adolescents qui n’ont jamais eu de points noirs ou de boutons, souvent localisés sur le visage et sur le haut du dos. 80% des jeunes souffriraient de l’acné, une maladie de peau qui provoque l’obstruction des pores de la peau et l’apparition de différentes lésions. Qu’elle soit légère, modérée, sévère ou très sévère, l’acné peut avoir des véritables répercussions physiques (formations de cicatrices) et psychologiques (troubles de l’humeur, altération de l’image de soi, dépression, etc.). Les adolescents sont les plus touchés mais ce problème dermatologique concerne également les femmes adultes. En France, 20% en souffriraient.

Une anticorps contre une protéine toxique

Entre les lotions, les crèmes et les médicaments, il existe aujourd’hui de nombreux traitements. Mais ces derniers ne sont pas toujours efficaces et sont parfois difficiles à supporter pour certains patients. Des chercheurs américains de l’Université de San Diego (États-Unis) ont eux décidé de travailler sur un vaccin.

L’acné est causée, en partie, par une bactérie présente habituellement sur notre peau. Mais celle-ci, appelée Propionibacterium acnes ou P. acnes, ne doit pas être éradiquée car elle est bonne pour notre corps. « En revanche, nous avons trouvé un anticorps contre une protéine toxique que les bactéries P. acnes sécrètent sur la peau. La protéine est associée à l’inflammation qui conduit à l’acné », explique le Pr Eric C. Huang, le responsable des travaux, au magazine Allure. Le vaccin pourrait ainsi bloquer les effets négatifs causés par la protéine toxique sans tuer les bactéries elles-mêmes.

Pour l’heure, les travaux des scientifiques n’ont été réalisés que sur des biopsies de peau et des souris. Les expériences menées en laboratoire apportent déjà des résultats prometteurs. La prochaine étape sera de tester le vaccin chez des patients lors d’essais cliniques. Encore un peu de patience. Cette phase devrait débuter d’ici deux ans. Si cette solution venait à être commercialisée, nombreuses personnes touchées par l’acné souhaiteraient en profiter.

En attendant, la meilleure des solutions reste l’hygiène. Lavez-vous bien le visage matin et soir et ne touchez jamais vos boutons disgracieux. Sachez également que l’écran de votre smartphone est aussi un vrai nid à bactéries. Nettoyez-le le plus souvent possible avant de le coller sur votre joue.

Justine Dupuy

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème