Carrefour lance un système qui garantit la traçabilité des produits

Publié le 6 mars 2018 à 11:18 Aujourd'hui | 1634 vues

L’enseigne de la grande distribution Carrefour a annoncé ce mardi 6 mars 2018 qu’elle lançait « la 1ère blockchain alimentaire d’Europe », un système de traçabilité des aliments. Pour l’heure seuls les poulets d’Auvergne Filière Qualité Carrefour sont concernés. 

De plus en plus de Français veulent connaître l’origine des produits qu’ils consomment. Les différents scandales alimentaires auront eu raison des enseignes de la grande distribution. C’est pourquoi, pour regagner le cœur de leurs clients, ces dernières mettent en place des initiatives pour certifier la qualité des produits qu’elles vendent. C’est ainsi que Leclerc a lancé « Nos régions ont eu talent » ou plus récemment « L’origine du goût ». L’enseigne s’est d’ailleurs associée à plusieurs producteurs de différentes régions afin de proposer des produits locaux de qualité.

Carrefour entend elle aussi rassurer les consommateurs sur la provenance de ses produits. L’enseigne de la grande distribution a annoncé ce mardi 6 mars, qu’elle lançait « la 1ère blockchain alimentaire d’Europe ». Il s’agit d’une « base de données numérique infalsifiable sur laquelle sont inscrites toutes les informations et toutes les interventions effectuées étape par étape par l’ensemble des acteurs de la filière », explique Carrefour dans un communiqué. Pour l’heure, la blockchain fonctionne uniquement sur le poulet d’Auvergne Filière Qualité Carrefour, vendu à un million d’unités chaque année en France. « Devenir le leader de la transition alimentaire pour tous est l’ambition fixée par Alexandre Bompard pour le groupe Carrefour. L’intégration de la technologie Blockchain constitue une étape exemplaire dans cette réalisation […] qui garantit aux consommateurs une transparence totale sur la traçabilité de nos produits », explique Laurent Vallée, Secrétaire Général et responsable de la qualité et de la sécurité alimentaire pour le Groupe Carrefour cité dans ce même communiqué.

Huit nouvelles filières d’ici fin 2018

Pour accéder à ces informations, le client n’aura qu’à scanner, grâce à son smartphone, le QR Code présent sur l’étiquette du poulet (voir ci-dessous). Il pourra ainsi savoir la date de naissance du poulet, le nom du couvoir, celui de l’éleveur, sa localisation, le fait qu’il a été nourri sans OGM et certifié Label Rouge, quand il a quitté l’élevage pour l’abattoir, où il a été emballé et étiqueté ou encore connaître des informations sur le transport vers la plateforme de livraison (voir ci-dessous). Concrètement, le consommateur aura accès « à des informations sur le produit et son parcours, depuis son lieu d’élevage jusqu’à sa mise en rayon », indique Carrefour. Le client accèdera également à une petite vidéo sur laquelle l’éleveur se présente lui, son exploitation et sa manière de travailler. D’ici à la fin de l’année ce dispositif va s’étendre à huit nouvelles filières animales et végétales comme les œufs, le fromage, le lait, l’orange, la tomate, le saumon et le steak haché.

Selon Carrefour, les bénéfices de ce système sont triples. Il « répond à un besoin de transparence de plus en plus grand » de la part des consommateurs et « permet de valoriser la production et le savoir-faire » des producteurs. Pour l’enseigne, ce dispositif vise à « partager avec tous ses partenaires une base de données sécurisée et de garantir aux clients une sécurité alimentaire renforcée ».

 

Crédits Photos : Twitter Groupe Carrefour

 

Marie Bascoulergue

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème