Le chèque énergie arrive : ce qu’il faut savoir

Publié le 26 mars 2018 à 10:58 Aujourd'hui | 1135 vues

Le chèque énergie arrive dans les boîtes aux lettres à compter de ce lundi 26 mars. Qui peut en bénéficier ? Pour quoi ? Pour quels montants ? On fait le point.

Le chèque énergie, c’est quoi ?

Pour aider les ménages, un nouveau dispositif a été mis en place, le chèque énergie. Celui-ci, instauré par la loi sur la transition énergétique, pour se substituer aux tarifs sociaux de l’énergie, permet aux foyers bénéficiaires de régler une partie de leur facture de chauffage (électricité, fioul, gaz, bois, etc.) Il peut aussi être utilisé pour financer des travaux d’efficacité énergétique (travaux répondant aux critères d’éligibilité du crédit d’impôt transition énergétique). Ce coup de pouce, testé depuis deux ans dans plusieurs départements, sera distribué à partir de ce lundi 26 mars sur l’ensemble du territoire national aux foyers les plus précaires. « Nous ne pouvons accepter que les Français les plus démunis aient à faire un choix entre manger et se chauffer. Le chèque énergie sera généralisé et son utilisation facilitée pour leur venir en aide. C’est une mesure sociale et solidaire à laquelle je tiens beaucoup », avait déclaré fin 2017 le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot.

Qui y a droit ? Quels montants ?

Comme précisé, le chèque énergie est destiné aux ménages les plus modestes. Au total, 4 millions devraient en bénéficier, selon le ministère de la Transition écologique et solidaire. Il est attribué sous conditions de ressources et selon la composition du foyer : une personne vivant seule sera éligible si son revenu fiscal de référence ne dépasse pas 7 700 euros. Pour un couple avec deux enfants, le plafond de ressources est fixé à 16 170 euros par an. Il faut aussi répondre à plusieurs critères comme avoir déclaré ses revenus et habiter un logement imposable à la taxe d’habitation. Pour savoir si vous êtes éligible au chèque énergie, le gouvernement a mis en place un simulateur en ligne sur le site chequeenergie.gouv.fr. Le montant du chèque énergie ira de 48 à 227 euros par bénéficiaire en 2018, avec une moyenne estimée à 150 euros. À compter de 2019, le chèque énergie sera revalorisé et passera à 200 euros par an en moyenne, a fait savoir le gouvernement.

Quelle démarche à effectuer ?

Aucune ! Les foyers concernés n’auront aucune démarche particulière à effectuer pour recevoir le chèque énergie. Il sera envoyé automatiquement par voie postale. Les premiers chèques seront envoyés dès ce lundi 26 mars. Tous les bénéficiaires devraient recevoir leur chèque à la fin du mois d’avril 2018 (voir le calendrier par département, ici). Faites attention aux arnaques, aucun démarchage n’est réalisé par les services de l’État. Si l’on vous contacte par téléphone ou par mail et que l’on vous demande vos références bancaires, refusez !

Comment l’utiliser ?

Le chèque énergie n’est pas un chèque bancaire. Il n’est pas encaissable auprès d’une banque. Pour régler votre dépense, vous pouvez envoyer votre chèque par courrier postal ou le remettre en main propre à votre fournisseur d’énergie. Il devra être accompagné d’une copie d’une facture récente ou d’un échéancier faisant apparaître vos références client. Vous pouvez aussi l’utiliser directement en ligne, sur le site chequeenergie.gouv.fr. Pour régler vos travaux de rénovation énergétique, envoyez-le à l’entreprise concernée. À noter que les travaux doivent être impérativement réalisés par un professionnel certifié « Reconnu garant de l’environnement » (RGE). Pour trouver la liste de ces professionnels, ainsi que des informations sur les aides à la rénovation énergétique, consultez le portail www.renovation-info-service.gouv.fr ou appelez le 0 808 800 700.

Le chèque est valable jusqu’au 31 mars de l’année suivante. La date de validité est inscrite sur ce dernier.

Marine VAUTRIN

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème