Les Chinois peuvent de nouveau manger du camembert

Publié le 23 octobre 2017 à 20:00 Aujourd'hui | 867 vues

Interdits pendant deux mois, les fromages à pâte molle ou persillée sont de retour sur le marché chinois. C’est ce qu’a annoncé la délégation de l’Union européenne en Chine, ce lundi 23 octobre 2017.

Bonne nouvelle pour les Français expatriés en Chine ainsi que les amateurs chinois de fromages. Après avoir été considérés comme persona non grata pendant près de deux mois, plusieurs fromages français vont enfin faire leur retour dans les rayons des supermarchés chinois. Parmi eux, le brie, le camembert ou encore le roquefort. Le gorgonzola italien va lui aussi pouvoir être de nouveau exporté en Chine. « C’est un vrai soulagement. Mais c’était attendu, car l’administration chinoise a tout de suite montré sa volonté de ne pas faire durer cette situation », indique Vincent Marion, cofondateur de Cheese Republic, principale boutique en ligne de vente de fromages en Chine. Et ajoute : « Dorénavant, c’est écrit noir sur blanc que cette catégorie de fromages est légalement importable. Donc, c’est très positif pour l’industrie laitière française et européenne, car c’est pour du long terme. » Une décision très saluée d’autant plus que la consommation de produits laitiers en Chine a fortement augmenté depuis plusieurs années, même si les fromages sont majoritairement consommés par les étrangers.

Des discussions et une note explicative

Depuis deux mois, les autorités chinoises interdisaient aux fournisseurs étrangers de fromages à pâte molle ou persillée d’exporter leurs produits en Chine. Concrètement, c’est la présence de bactéries dans ces produits laitiers qui faisait débat et mettaient les autorités sanitaires en alerte. Très vite, l’Union européenne ne s’est pas gênée de rappeler à la Chine que le pays importe ces mêmes produits laitiers depuis de nombreuses années sans faire de difficultés. D’ailleurs, au même moment, Vincent Marion a exprimé ses doutes quant au motif annoncé par le pays : « la Chine, on le constate année après année, rend de plus en plus compliquée l’importation de produits étrangers. Là, je pense qu’elle veut protéger son industrie laitière ». La législation chinoise n’était pas non plus claire concernant la légalité ou non de ce type de bactéries.

Ce sont plusieurs rencontres entre les autorités sanitaires chinoises et la délégation européenne en Chine qui ont débloqué la situation. Dans un communiqué transmis à l’AFP, le porte-parole de la délégation européenne en Chine, William Fingleton, explique qu’une « note explicative » a été transmise au gouvernement chinois mettant en évidence la conformité de ces produits laitiers. Ce même document explique que « les cultures bactériennes utilisées pour la production de ces fromages ne sont pas nocives pour la santé ».

Marie Bascoulergue

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème