Codéine : voici la liste des médicaments nécessitant une ordonnance

Publié le 20 juillet 2017 à 10:47 Aujourd'hui | 5312 vues

Suite à l’arrêté ministériel prévoyant la mise sous ordonnance des médicaments à base de codéine, l’ANSM a publié la liste des produits concernés, parmi lesquels on retrouve le sirop Drill ou Humex toux sèche.

Du changement dans les pharmacies. Il n’est en effet plus possible d’acheter un médicament à base de codéine ou de l’un de ses dérivés (dextrométhorphane, éthylmorphine ou noscapine) sans prescription médicale. Le 12 juillet dernier, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a signé un arrêté à effet immédiat inscrivant tous ces médicaments sur la liste des médicaments disponibles sur ordonnance. Pour aiguiller les consommateurs, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a publié lundi 17 juillet la liste exhaustive des médicaments concernés (voir ci-dessous). Elle recense plusieurs types de sirops (Humex, Drill, Vicks) mais aussi des comprimés contre la douleur. L’Agence indique également les produits contenant de la codéine et nécessitant déjà une prescription médicale.

Le « Purple Drank » dans le viseur

Cette décision fait suite à l’identification de nombreux cas d’abus et d’usage détournés de ces médicaments, qui étaient jusqu’alors disponibles sans ordonnances. Depuis 2015, la mode du « Purple Drank », un cocktail de couleur violette, était en constante augmentation chez les jeunes. Sa recette était simple mais explosive : des sirops à base codéine (contre la toux), de prométhazine (un antihistaminique indiqué dans le traitement symptomatique des manifestations allergiques). Le tout mélangé avec du soda. Cette boisson séduisait de plus en plus d’adolescents et de jeunes adultes français pour ses effets euphorisants, relaxants, voire hallucinogènes. Le « Purple Drank » a provoqué deux décès tragiques chez des adolescents depuis le début de l’année. Chez les moins de 25 ans : 20 cas graves liés à ce cocktail et 23 cas graves liés au dextrométhorphane avaient, par ailleurs, été recensés par les autorités sanitaires ces deux dernières années. En 2016, l’ANSM avait déjà tiré la sonnette d’alarme et avait décidé de diffuser une mise en garde à destination des médecins, pharmaciens, pédiatres, professionnels de santé exerçant dans les établissements scolaires, mais aussi auprès des associations spécialisées dans la prévention d’usage de drogues et de prise en charge pour les jeunes.

Voici la liste des médicaments contenant de la codéine, du dextrométhorphane, de l’éthylmorphine ou de la noscapine désormais disponibles uniquement sur ordonnance :

Justine Dupuy

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème