Compléments alimentaires pour les sportifs : des effets « potentiellement graves »

Publié le 20 décembre 2016 à 11:15 Aujourd'hui | 830 vues

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) tire la sonnette d’alarme. Selon elle, les compléments alimentaires destinés aux sportifs font courir des risques à leurs utilisateurs.

Alerte sur les compléments alimentaires pour les sportifs. Ces produits censés favoriser le développement musculaire ou la diminution de la masse grasse présenteraient des risques pour la santé des consommateurs, avertit l’Anses dans un avis publié lundi 19 décembre. 49 signalements « d’effets indésirables susceptibles d’être liés à la consommation » de ces produits ont été recueillis par le dispositif national de nutrivigilance de l’Anses, entre 2009 et février 2016, note l’Agence.

Des risques pour des bénéfices incertains

Des effets « potentiellement graves pour certains, majoritairement d’ordre cardiovasculaire (tachycardie, arythmie et accident vasculaire cérébral) et psychique (troubles anxieux et troubles de l’humeur), ont été observés », précise-t-elle. Selon l’organisme le risque d’effets indésirables « est d’autant plus élevé que certains consommateurs ont tendance à consommer le produit à des doses supérieures à celles recommandées par le fabricant (créant ainsi un risque de surdosage) ou à prendre plusieurs produits de façon concomitante. Certaines substances ont des effets potentialisateurs connus lorsqu’elles sont associées (synéphrine et caféine par exemple) ».

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, « déconseille fortement » la consommation de ces types de produits « aux personnes présentant des facteurs de risque cardiovasculaire ou souffrant d’une cardiopathie ou d’une altération de la fonction rénale ou hépatique ou encore de troubles neuropsychiatriques ». Les enfants, les adolescents et les femmes enceintes ou allaitantes sont aussi concernés. Elle déconseille également la consommation de compléments alimentaires contenant de la caféine « avant et pendant une activité sportive », ainsi que la « consommation concomitante de plusieurs compléments alimentaires ou leur association avec des médicaments ».

Les consommateurs doivent donc être très vigilants d’autant que, pour l’Anses, l’efficacité de ces produits reste à démontrer scientifiquement. Selon elle, « l’absence de données d’efficacité » rend « les bénéfices escomptés de ces compléments alimentaires très fortement hypothétiques, rendant ainsi l’intérêt des produits les contenant largement discutable au regard des risques encourus ».

Achat sur Internet : vigilance

Par ailleurs, selon l’Agence, « l’achat sur internet expose de facto davantage le sportif à la consommation de compléments alimentaires frauduleux » ou altérés, « susceptibles de conduire à des contrôles anti-dopage positifs et d’induire des effets sur la santé ».

Elle recommande aux sportifs d’être attentifs à la composition des produits consommés et de privilégier les produits conformes à la norme AFNOR NF V 94-001 (juillet 2012) ainsi que les circuits d’approvisionnement les mieux contrôlés par les pouvoirs publics.

Enfin, l’organisme rappelle la nécessité de consulter un professionnel de santé avant de consommer des compléments alimentaires.

Marine VAUTRIN

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème