Bronzer sans soleil ni UV, c’est possible

Publié le 14 juin 2017 à 11:21 Aujourd'hui | 1035 vues

Après plus de dix ans de recherches, des chercheurs ont trouvé une substance qui permettrait de bronzer sans s’exposer au soleil. Dans le futur, cela pourrait donner un médicament allié aux crèmes solaires, qui bloquerait les effets néfastes des rayons ultraviolets, tout en ayant un teint parfait. 

Bronzer sans s’exposer au soleil, tout le monde en rêve. Et après dix ans de recherches, des chercheurs américains basés à Boston ont trouvé une classe de molécules qui fait bronzer la peau sans s’exposer aux rayons ultraviolets. L’étude de cette classe de molécules, qui va être transformée en crème, a été publiée mardi 13 juin dans la revue Cell Report.  Mais son usage serait médical et non esthétique. La molécule fonctionne en stimulant les cellules pour produire plus de pigments qui absorbent les UV.

La peau, une incroyable barrière naturelle

L’humain a relativement moins de poils que les autres mammifères. Notre peau a donc dû se durcir afin de résister à toutes sortes de menaces pour l’organisme comme le froid ou les rayons ultraviolets. « La peau humaine est une très bonne barrière et constitue un formidable défi de pénétration. Par conséquent, nos approches initiales n’ont tout simplement pas fonctionné. Mais dix ans plus tard, nous avons trouvé une solution. C’est une classe différente de composés qui fonctionnent en ciblant une enzyme différente qui mène à la pigmentation », explique David E. Fisher, chef de dermatologie au Massachusetts General Hospital et professeur de dermatologie à la Havard Medical School.

L’équipe de chercheurs a donc dû trouver une molécule capable de traverser la barrière de la peau. La découverte a été réalisée après la collaboration avec la chimiste Nathanael Gray. Ensemble, ils ont conçu une classe de molécules qui détiennent plusieurs propriétés capables de traverser la peau humaine. Celles-ci ont un poids moléculaire plus faible et ont la capacité de passer à travers les lipides. Et cette classe de molécules est capable d’assombrir la peau en inhibant les enzymes SIK, en stimulant ainsi les gènes qui induisent la pigmentation.

Bronzer pour réduire les cancers de la peau

Les chercheurs ont testé la classe de molécules sur de la peau dans des boîtes de Pétri. Ils ont constaté que l’assombrissement provoqué par celles-ci est proportionnel à la dose du médicament appliqué. Ces bronzages artificiels ont même duré plusieurs jours ! Quand ils l’ont appliqué sur les souris rousses, qui sont semblables aux humains, ils se sont rendu compte qu’en seulement deux jours la peau pouvait devenir presque noire avec une dose suffisamment forte. Mais au fil du temps, la couleur disparaît et la peau revient à la normale en une semaine ou deux.

« Nous estimons que le potentiel de ces travaux est de trouver une nouvelle stratégie pour la prévention contre le cancer de la peau. La peau est l’organe le plus touché par le cancer et la majorité des cas sont associés aux rayonnements UV. Mais nous remarquons que c’est plus compliqué, car les pigments rouges-blonds sont intrinsèquement cancérogènes, alors que la mélanine noire est intrinsèquement bénéfique si elle n’est pas produite par l’utilisation de lésions UV dangereuses pour la peau », indique le docteur Fisher.

L’objectif des chercheurs serait de créer une sorte de crème combinée à des écrans solaires afin d’absorber les rayons ultraviolets. Si les prochains tests sont concluants, et que les tests de toxicité chez l’homme ne présentent aucun danger, cette crème pourrait être commercialisée d’ici deux ans. En attendant n’oubliez pas de bien vous protéger, si vous vous exposez au soleil.

Effet de la crème sur de la peau d’Humain. Crédit : Nisma Mujahid et David E. Fisher

Alice Glaz

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème