Danonino : Foodwatch dénonce une « arnaque » sur l’étiquette

Publié le 2 mars 2017 à 16:46 Aujourd'hui | 1370 vues

L’ONG Foodwatch monte au créneau contre Danone et ses yaourts Danonino. Ces produits ne contiennent pas de fruits contrairement à ce qu’indique leur étiquette.

Les yaourts Danonino sont plébiscités par les enfants. Sur l’emballage des petits pots colorés, des illustrations de pêche, abricot, framboise, fraise ou banane apparaissent. Or, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ils ne contiennent « pas la moindre trace de fruits, pas même sous forme d’arômes », explique Foodwatch qui dénonce une « nouvelle arnaque sur l’étiquette ». La réglementation européenne sur l’information du consommateur  (INCO) et le Code de la consommation français stipulent pourtant que l’étiquetage d’un produit alimentaire ne doit pas suggérer la présence d’un ingrédient qui en est absent.

Danone se défend

L’ONG a écrit à Danone. Dans une lettre, le groupe explique : « Danonino ne contient pas de fruits. C’est pour cela que l’information véhiculée par une représentation graphique et stylisée est pertinente et loyale, puisqu’elle informe le consommateur au sujet du goût des produits présents dans chaque emballage ». Et ajoute : « Elle est par ailleurs accompagnée de la précision parfaitement visible de ce que le produit est un « fromage blanc sucré aromatisé » et de la mention « saveur… », mention qui figure en caractères très apparents, sur la face avant de l’emballage et à proximité immédiate de la représentation graphique stylisée des fruits ». Danone assure se conformer aux recommandations qui figurent dans la norme AFNOR relative à certains produits frais et aux recommandations de l’ANIA.

Il ajoute que la liste des ingrédients présente sur l’emballage « fournit une information détaillée au sujet de l’ensemble des ingrédients utilisés dans le produit », et donc sur l’absence de fruits. Concernant les arômes, le groupe répond : « Nous vous confirmons que les arômes qui figurent dans notre liste d’ingrédients sont issus de ressources naturelles même s’ils ne proviennent pas spécifiquement des fruits ».

Une pétition lancée

Pour Foodwatch, c’est « une excuse qui ne tient pas le route ». Elle rappelle qu’en 2015 « la Cour de justice de l’Union européenne, dans son arrêt Teekanne, a jugé qu’une liste d’ingrédients, même exacte et exhaustive, ne suffit pas à corriger l’impression erronée ou équivoque qui résulte de l’étiquetage ». « Danonino montre que l’information sur l’emballage n’est pas transparente et induit les consommateurs en erreur », souligne-t-elle.

L’ONG, qui a déjà pointé du doigt à plusieurs reprises les abus des fabricants agroalimentaires, a donc décidé de lancer, mercredi 1er mars, une pétition sur son site Internet pour demander « un étiquetage plus honnête ». Elle demande à Danone «  d’ajouter réellement les fruits promis sur l’emballage de Danonino ou de modifier l’étiquetage en ôtant l’image des fruits et toute mention – telle que « saveur » – laissant penser que des fruits pourraient être présents dans ce produit ». Foodwatch a également écrit à la répression des fraudes (DGCCRF) et appelle « les autorités à mettre fin à ces pratiques abusives dans le secteur agroalimentaire ».

Marine VAUTRIN

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème