Les dents de lait pour lutter contre le cancer ?

Publié le 16 octobre 2017 à 14:23 Aujourd'hui | 1136 vues

Les cellules souches présentes dans les dents de lait pourraient être la clef contre plusieurs maladies. C’est ce que révèle une biologiste britannique de l’Imperial College de Londres à la BBC.

Lorsque l’on est petit, le moment que l’on redoute le plus est la perte d’une dent de lait. Cette crainte est très vite remplacée par de l’excitation lorsque l’on sait que celle-ci va être remplacée par quelques pièces de monnaie sous l’oreiller. Avis aux parents/petite souris, ne jetez plus les dents de vos petites têtes blondes ! Ces dernières valent tout l’or du monde. Elles seraient remplies de cellules souches qui permettent de lutter contre plusieurs maladies, explique la biologiste de l’Imperial College de Londres, Sara Rankin.

Une dent contre un jeton

Ces cellules souches pourraient être utilisées pour traiter le cancer et principalement la leucémie. Plusieurs scientifiques planchent sur l’idée que ces cellules puissent un jour soigner la maladie d’Alzheimer, de Parkinson et même le diabète. « Toutes ces parties du corps (graisse de liposuccion, cordons ombilicaux, dents de bébé), actuellement classées comme déchets cliniques, sont en effet des sources potentielles de cellules souches qui pourraient être très utiles dans nos futurs soins de santé », explique la professeure Rankin.

Ces travaux ont d’ailleurs inspiré l’artiste Gina Czarnecki. Cette dernière a eu l’idée de mettre au point un « palais des dents de lait » afin de sensibiliser, les petits comme les grands, sur les cellules souches et leurs importances. Grande de 2m, la pièce accueille des dents de bébés collées sur une structure. Les recherches du professeure Rankin n’ont pas été la seule source d’inspiration de Gina Czarnecki. Un jour en rentrant de l’école, sa fille de 7 ans lui a demandé « Dit moi la vérité, est-ce-que la fée des dents est réelle ? » « Au même moment, elle était en train d’étudier Adam et Eve ainsi que la théorie de l’évolution, j’ai donc pensé que c’était très confus pour elle », explique l’artiste à la BBC. « L’idée de cette chambre a évolué  grâce à des conversations sur les cellules souches, mais aussi sur les notions de vérité et d’illusion », ajoute-t-elle. Toutes les dents sont fournies par des enfants. En échange, ils reçoivent un jeton à laisser sous l’oreiller, qui permet quand même de recevoir une petite pièce.

Un laboratoire suisse pour conserver les cellules souches

Les recherches sur ces cellules souches ne datent pas d’hier. C’est en 2003 que des chercheurs ont découvert le potentiel des cellules souches des dents de lait. En 2011, une banque de stockage des cellules souches a ouvert à Châtel Saint-Denis (Suisse). Ce second laboratoire de la société britannique Future Health Biobank propose de garder les cellules souches issues du sang, du tissu du cordon ombilical et des dents de lait, explique le quotidien suisse Le Temps. Pour profiter au mieux des bienfaits présents dans les dents de lait, il faudrait que les parents retirent eux-mêmes la dent de leur enfant avant qu’elle ne tombe pour ensuite la conserver dans un endroit à très basses températures (-190°). Gros bémol pour ce projet, le montant. Le procédé d’extraction coûte 2595 francs suisse (2251€). « Nous pourrons les conserver [les dents] durant 25, 50 ou même 75 ans », explique au Temps Catherine Clairet, directrice pour la Suisse de Future Health Biobank. En France, la conservation des cellules souches (notamment le sang du cordon ombilical) à des fins thérapeutiques est interdite par la loi, rappelle l’agence de la biomédecine.

Marie Bascoulergue

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème