Allergie, infection, eczéma… : les risques des faux ongles

Publié le 4 août 2016 à 11:44 Aujourd'hui | 6819 vues

Véritable atout féminité, les faux ongles font le bonheur de ces dames. Mais certaines techniques utilisées ne sont pas sans danger. Suivez donc les conseils de l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, avant toute pose d’ongle artificiel.

« Les produits et les techniques utilisés pour poser ou déposer des ongles artificiels ne sont pas sans risque pour les ongles naturels ni pour les tissus autour des ongles ». Fragilisation de l’ongle, inflammation locale, chute de l’ongle naturel, allergie, eczéma, infection, mycose : telles sont les complications encourues suite aux produits utilisés.

Des précautions sont donc nécessaires, surtout dans certaines situations (grossesse, intervention chirurgicale…). C’est pourquoi l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a publié, mardi 2 août, sur son site des recommandations pour prévenir de ces pratiques.

La pose de faux ongles est déconseillée dans certains cas

Selon l’ANSM, il est préférable de ne pas se faire poser de faux ongles dans les situations suivantes :

  • Si vous avez moins de 16 ans car l’ongle n’est pas arrivé à maturité complète.
  • Si vous souffrez d’une maladie des ongles comme le psoriasis ou la mycose, par exemple.
  • Si vos ongles sont fragiles ou abîmés car ils peuvent être davantage fragilisés.
  • Si vous êtes enceinte car certains produits utilisés peuvent être toxiques. De plus, en cas de complication de la grossesse ou pendant l’accouchement, les ongles artificiels ne sont pas compatibles avec la pose (en bout de doigt) d’un appareil mesurant l’oxygène du sang.
  • Si vous devez subir une intervention chirurgicale. Même explication : la pose à l’extrémité d’un doigt d’un outil calculant l’oxygène du sang.
  • Si vous faites partie du personnel soignant car vous pouvez transmettre plus facilement une infection bactérienne par le biais des ongles artificiels.

Les conseils à suivre

Avant la pose (réalisée de préférence par un professionnel), procédez à un lavage des mains et à un brossage soigneux des ongles. Préférez des faux ongles courts « pour éviter un dommage mécanique du lit de l’ongle naturel », indique l’agence. Mieux vaut ne pas se salir les mains pendant la polymérisation (pose de gel ou de résine sur l’ongle naturel).

Il est recommandé de patienter un mois entre deux poses. Il est également conseillé de faire appel à un professionnel pour la dépose des ongles : pour enlever le gel (par limage) ou la résine (par un solvant comme l’acétone) afin d’éviter d’abîmer l’ongle naturel. Ne pas gratter ou arracher l’ongle artificiel car cela peut entraîner une onycholyse, c’est-à-dire une destruction de l’ongle naturel.

À présent, vous pouvez vous refaire une beauté des mains !

Raphaël BESNARD

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème