La Finlande teste le revenu de base

Publié le 3 janvier 2017 à 11:03 Aujourd'hui | 773 vues

Depuis le 1er janvier, la Finlande est devenue le premier pays européen à expérimenter le revenu de base. Pendant deux ans, deux mille chômeurs âgés de 25 à 58 ans percevront 560 euros par mois.

C’est une première en Europe. La Finlande vient de se lancer dans l’expérimentation du revenu de base. Deux mille Finlandais, âgés de 25 à 58 ans, ont été choisis au hasard pour percevoir 560 euros par mois pendant deux ans. Ces personnes sélectionnées sont toutes en recherche d’emploi. La somme perçue remplacera l’actuelle allocation chômage.

Leur couverture santé et leur allocation logement seront maintenues. Elles pourront même conserver leur revenu de base si elles retrouvent un emploi et ce, quel que soit le salaire perçu. «  Si vous trouvez un travail avec une paye de 4 000 euros par mois, vous continuez quand même à percevoir votre revenu universel de 560 euros tous les mois, explique au Monde Marjukka Turunen, responsable des affaires juridiques au sein de l’assurance sociale finlandaise (KELA). Actuellement, en dehors de cette expérimentation, si vous touchez un salaire mensuel d’au moins 400 euros, vous perdez vos allocations chômage ». Ce qui pousse donc certains chômeurs à refuser des postes peu rémunérés.

« Promouvoir l’emploi » et « réduire la bureaucratie »

Pendant deux ans, le gouvernement finlandais comparera la trajectoire de ces deux mille personnes avec celle d’un autre groupe de demandeurs d’emploi touchant environ ce même montant en prestations sociales. L’objectif sera de savoir si les chômeurs recevant le revenu de base seront plus motivés à trouver un emploi ou à créer une entreprise. Avec ce dispositif, l’exécutif finlandais espère ainsi « promouvoir l’emploi » et « réduire la bureaucratie et simplifier le système complexe des aides sociales ».

Pour l’opposition, qui n’est pas contre l’idée, le test est d’ampleur trop limitée, dans un pays de 5,5 millions d’habitants, pour livrer des enseignements décisifs. De plus, une allocation de 560 euros ne permet de vivre que très modestement, dans un pays où le revenu net disponible moyen dépasse 2 200 euros par personne et par mois selon l’OCDE. S’il est jugé efficace, le revenu de base pourrait être appliqué à tous les Finlandais en âge de travailler.

En France, l’idée fait débat. Manuel Valls, Yannick Jadot ou encore Benoît Hamon se sont eux déclarés favorables. L’observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) a, quant à lui, estimé, dans une étude publiée le 15 décembre dernier, que le principe du revenu universel serait « irréaliste en pratique », compte tenu de son coût (environ 480 milliards d’euros).

Justine Dupuy

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème