Foodwatch publie un rapport sur l’alimentation dite « saine »

Publié le 22 mars 2019 à 18:05 Aujourd'hui | 526 vues

L’ONG Foodwatch jette un pavé dans la mare de l’alimentation dite saine. Entre imprécisions ou mensonges pures, l’association publie un rapport qui dénonce des pratiques peu scrupuleuses.

La tendance à l’alimentation saine qui envahit les supermarchés pourrait bien se révéler être une vaste supercherie dans un grand nombre de cas selon Foodwatch. L’association de défense de l’alimentation saine a publié ce jeudi 21 mars un rapport accablant sur les arguments de vente de grandes marques du secteur et dénonce leurs effets quasi-inexistants voire parfois nocifs.

Dans bien des cas, le consommateur est prêt à débourser un peu plus d’argent lorsqu’il s’agit de faire attention à sa santé et il n’est pas rare de trouver dans son placard des thés ou tisanes détox. Malheureusement concernant le sujet thé et tisanes détox, il semble impossible de vérifier ces allégations puisqu’il relève de l’Union européenne de les valider à travers un dossier qui est toujours à l’étude depuis 2012.
Un des exemples de « fausses vérités » qui a fait bondir l’association, partie en guerre contre les appellations du type « hydrathé« , « yogi tea joie de vivre« . Dans son combat contre la désinformation, Foodwatch est même allé jusqu’à lancer une pétition contre la marque Eléphant pour son slogan :
 « détox, pas d’intox« .

Une industrie de désinformation

Autre exemple au rayon des idées marketing bien martelée, l’obsession du cholestérol et son corollaire de bienfaits qu’apportent les oméga 3.  Bien que certaines marques de margarines, de beurres à base d’oméga 3 aient été certifiées par les instances sanitaires, il faut en réalité en absorber au moins l’équivalent d’environ six tartines pour y voire un quelconque effet, ce qui n’est évidemment pas conseillé de faire par ailleurs !

Concernant les produits qui annoncent un coup de boost, la promesse est généralement bien tenue grâce une dose de sucre impressionnante, que les fabricants ne mettent pas spécialement en avant. Dans les biscuits choco de Gerblé on trouve ainsi 32 g de sucres pour une barre de 100 g. Les smoothies Innocent, qui se targuent bien souvent de leur composition très naturelle par un marketing à la pointe, totalisent eux 10 g de sucres pour 100 ml. Foodwatch épingle également les céréales fitness chocolat au lait qui comporte 20 g de sucre pour 100 g !

Pour finir, l’association frappe fort et a porté plainte contre le site biologiquement.com qui fait la promotion de produits aux propriétés anti-cancérigènes des compléments alimentaires tels que les feuilles de graviola corossol ou les mûres blanches séchées, rien que ça.

Face  à autant de doutes et de désinformation sur les produits industriels qu’on nous vend, on ne peut que saluer le travail d’association comme Foodwatch pour faire changer les choses.

Pour en savoir plus :
Foodwatch

 

 

Martin Dawance

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème