Les frites belges sont-elles en danger ?

Publié le 20 juin 2017 à 12:58 Aujourd'hui | 994 vues

Afin de lutter contre l’acrylamide, une substance cancérigène, la Commission européenne envisage une série de mesures. Mais celles-ci remettraient en cause le mode de fabrication de la frite traditionnelle belge. 

Les frites belges sont connues pour leur croustillant et leur goût. Véritables symboles, celles-ci pourraient être en danger. Le mode de cuisson des frites entraînerait la formation d’un composé chimique : l’acrylamide. Celui-ci se forme généralement dans les produits riches en amidon lors de cuissons à haute température. En juin 2015, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a estimé que l’acrylamide « multiplie potentiellement le risque de développement de cancers à tous les âges ». À noter que la substance est classée « extrêmement dangereuse » par l’agence de protection de l’environnement américaine. Le BEUC (Bureau européen des unions de consommateurs) a aussi révélé que cette substance provoquait des cancers chez les animaux. Afin de lutter contre cette substance, la Commission européenne compte mettre en place des mesures, comme le plafonnement d’acrylamide obligatoire pour chaque aliment. Ce qui bien évidemment fait le bonheur des uns, et le malheur des autres.

Les associations de consommateurs sont favorables, les industriels donnent leur approbation

Les associations de consommateurs ont très bien reçu la nouvelle, bien qu’elles s’inquiètent de la mise en place concrète de ces mesures. Selon la SAFE, les États membres devraient jouer un plus grand rôle dans les contrôles et la surveillance de l’application d’un niveau maximum obligatoire de la substance. « L’industrie alimentaire a eu tout le temps du monde pour prendre des mesures pour limiter les niveaux d’acrylamide (…) Malheureusement, l’absence d’une diminution de l’acrylamide dans la nourriture montre les limites de l’auto-réglementation », indique le BEUC dans un communiqué.

Pourtant, « la teneur en acrylamide des snacks salés a ainsi diminué de 53% ces neuf dernières années. Les codes de pratiques sont obligatoires et tous les producteurs doivent les respecter (…) C’est pourquoi nous sommes en faveur d’une approche visant les niveaux les moins élevés possible, tout en gardant à l’esprit que la substance ne peut être totalement éliminée de la chaine alimentaire », explique Florence Ranson, directrice de communication de l’association européenne FoodDrinkEurope, au site euractiv.

Ben Weyts : en guerre pour préserver la frite Belge

En réaction à ces mesures, le ministre flamand du tourisme a envoyé une lettre à l’attention du Commissaire européen chargé de la sécurité alimentaire : Vytenis Andriukaitis. Selon lui, « l’Europe menace notre culture de la frite ». Dans la lettre, le ministre flamand rappelle le mode de cuisson à la belge. C’est-à-dire pas de précuisson, les frites sont jetées crues dans l’huile, puis égouttées et enfin replongées une seconde fois dans l’huile. « C’est exactement pour cela que nous avons les meilleures frites au monde, et je n’ai pas l’intention d’y renoncer (…) Je suis contre la simplification à outrance. Sinon, il ne nous restera qu’à fermer nos fritkots et à manger des frites surgelées », s’indigne Ben Weyts.

Bien évidemment, la réaction de ce ministre nationaliste a suscité de vives réactions. C’est notamment le cas avec Bart Staes, un député européen flamand et écolo, qui a fustigé le ministre du tourisme. « C’est du bashing anti-Union européenne dans la plus pure tradition rabique eurosceptique. C’est ce genre de mensonges et demi-vérités et de polémiques développées constamment dans les journaux du dimanche et les tabloïds qui ont conduit certains à se méfier de l’Europe et à voter un Brexit », explique le député. Une vision peut être un peu extrême du problème des frites belges.

Alice Glaz

  1. bonjour
    existe t il une pétition pour sauver la frite belge
    mon amie est au fond du gouffre depuis quelle a lue cet article aurez vous l amabilité de la rassurer , je vous envois son adresse mail
    laetitia.renders@orange.fr
    merci de votre compréhension et ensemble ayons la frite

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème