Grossesse : des pictogrammes « femmes enceintes » sur les boîtes de médicaments

Publié le 16 octobre 2017 à 10:53 Aujourd'hui | 1475 vues

Certains médicaments peuvent être dangereux lorsqu’ils sont pris pendant la grossesse. À partir du 17 octobre 2017, deux pictogrammes « femmes enceintes » vont ainsi être apposés sur les boîtes de médicaments présentant des risques pour l’enfant à naître. L’objectif : rendre plus visible l’information. 

La mesure était annoncée en mai dernier. À compter du 17 octobre, des pictogrammes « femmes enceintes » vont apparaître sur les boîtes de certains médicaments dont la prise comporte des risques pendant la grossesse. Ces derniers viennent ainsi s’ajouter à ceux déjà existants : ceux pour alerter les patients des risques encourus au volant (trois niveaux de risque) et celui relatif au risque de photosensibilisation. Le ministère de la Santé rappelle que cette information n’est pas nouvelle. « Elle permet simplement de rendre visible, directement sur la boîte, l’information qui figure déjà, notamment dans les notices des médicaments qui peuvent présenter un risque pour l’enfant à naître en cas de prise pendant la grossesse », précise-t-il. Les médicaments présentant des risques sont ceux dits tératogènes, qui peuvent causer des altérations dans le développement de l’enfant comme l’arrêt du développement de certains organes ou encore la formation anormale de certaines parties du corps, ou fœtotoxiques qui peuvent entraîner une toxicité aiguë ou chronique sur le fœtus.

« Danger » ou « interdit »

Deux pictogrammes seront apposés sur les boîtes. Le premier « danger », qui représente une silhouette de femme enceinte dans un triangle rouge, signale aux femmes enceintes que le médicament doit être utilisé uniquement s’il n’y a pas une alternative possible. Le second « interdit », qui représente une silhouette barrée, indique aux patientes que le médicament ne doit pas être utilisé. Sur son site, le ministère de la Santé indique que 60% des médicaments comporteront un pictogramme grossesse, dont un tiers le pictogramme « interdit » et deux tiers le pictogramme « danger ». Certains de ces avertissements pourront aussi concerner les adolescentes ou les femmes en âge de procréer, et sans contraception efficace. Le ministère rappelle toutefois que l’absence de pictogramme sur les boîtes « ne signifie pas absence certaine de risque. Comme tout médicament, la prise de médicament peut entraîner des effets indésirables. Aussi, d’une façon générale il est préférable d’éviter la prise de médicament pendant la grossesse et de toujours demander conseil à un professionnel de santé (médecin, pharmacien, sage-femme) ».

Si vous prenez un médicament sur lequel figure un des deux pictogrammes, « n’arrêtez pas ou ne modifiez pas votre traitement sans avis médical ». « Vous risquez alors de perdre les effets bénéfiques de votre traitement et voir réapparaître des symptômes, ce qui peut être néfaste pour vous et/ou votre enfant à naître », explique le ministère de la Santé. Et d’ajouter : « la découverte d’une grossesse ne doit en aucun cas vous amener à arrêter le médicament qui vous a été prescrit ou à modifier les doses prescrites, sans avis médical. Demandez conseil à un professionnel de santé (médecin, pharmacien, sage-femme), il connaît les risques pour vous et l’enfant à naître. »

Voici les deux pictogrammes :

Marine VAUTRIN

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème