La guerre des claviers : plutôt Azerty ou Bépo ?

Publié le 9 juin 2017 à 16:56 Aujourd'hui | 922 vues

Séisme dans le monde de l’informatique ! Notre clavier AZERTY devrait disparaître. L’Afnor, chargée de réfléchir sur les futures évolutions d’un nouveau clavier, a émis plusieurs propositions. Elle invite les internautes à donner leurs avis jusqu’au 9 juillet 2017. Deux possibilités sont proposées : un clavier AZERTY amélioré ou l’introduction d’un nouveau clavier, le BÉPO. Alors lequel allez-vous choisir ? 

C’est la nouvelle qui va venir bouleverser nos petites habitudes. Le clavier AZERTY est en voie de disparaître. L’Afnor, l’Association française de la normalisation, a ouvert mardi 6 juin une consultation en ligne. Celle-ci a été mise en place afin de sonder les Français pour la création d’un nouveau clavier. Les internautes ont jusqu’au 9 juillet prochain pour choisir entre deux nouveaux modèles de clavier censés être plus faciles d’utilisation.

Mais pourquoi vouloir changer ce bon vieux clavier AZERTY ? Celui-ci est basé sur le clavier dactylographique. Cette disposition des lettres permettait d’éviter le blocage des marteaux sur les machines à écrire mécaniques. Mais à l’heure de l’informatique, ce clavier n’a plus lieu d’être. « Le clavier français n’a jamais fait l’objet de normalisation depuis les années 1890. Face à cet objet ancien du quotidien, on s’est retrouvé devant une page blanche où il y avait tout à faire », explique Philippe Magnabosco, chef de projet à l’Afnor, dans une interview pour Télérama. L’organisme a donc souhaité trouver un clavier avec des touches mieux placées et qui évitent les troubles musculo-squelettiques.

AZERTY ou BÉPO : deux choix, un seul vainqueur

L’Afnor propose donc deux options. La première se trouve être un clavier AZERTY amélioré. Les voyelles accentuées et les symboles très utilisés comme l’arobase ou les guillemets changeraient de place. Par exemple le « ù » se trouverait sur la même touche que le « U » classique. Le clavier sera moins compliqué, plus besoin de faire des acrobaties avec ses doigts pour écrire.

La deuxième option, quant à elle, est beaucoup plus radicale. Il faudrait dire au revoir à l’AZERTY et dire bonjour au BÉPO. Les lettres les plus utilisées se trouveraient donc sur la rangée centrale des touches. Ce clavier serait, selon l’Afnor, mieux adapté à la langue française. Mais ce changement risque de perturber des générations entières. Il va falloir apprendre de nouveau à taper sur un clavier.

Le BÉPO, un clavier qui ne sera pas obligatoire

« On ne souhaite pas les imposer, la démarche doit être volontaire et émaner de particuliers, d’entreprises, de fabricants de claviers et de logiciels qui seraient intéressés. (…) Mais nous attendons aussi que de grands donneurs d’ordre, comme les autorités publiques, décident de s’associer à leurs appels d’offre pour s’équiper des claviers conformes », indique Philippe Magnabosco. Après la consultation en ligne, les résultats seront rendus publics autour du 12 juillet 2017. Mais ne vous inquiétez pas, même si c’est le BÉPO qui est choisi, vous pourrez toujours trouver des claviers AZERTY. Alors quel camp allez-vous choisir, plutôt AZERTY ou BÉPO ?

Voici, le clavier BÉPO… Séduit ?

Crédit : Wiki Bepo

Alice Glaz

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème