Homéopathie : un rapport dénonce son inefficacité

Publié le 5 octobre 2017 à 10:53 Aujourd'hui | 839 vues

Dans son dernier rapport, publié le 29 septembre 2017, le Conseil scientifique des académies des sciences européennes (EASAC) pointe du doigt l’absence de preuve quant à l’efficacité des produits homéopathiques. Un groupe de scientifiques européens demandent donc le non-remboursement de cette médecine douce.

« Les produits homéopathiques sont utilisés dans toute l’Europe par un grand nombre de personnes et pour un large éventail de maladies que ces produits sont supposés soigner. En dépit de la popularité de ces produits dans certains pays, les scientifiques se demandent s’ils sont utiles ou nocifs », explique le communiqué de l’ EASAC, publié le 29 septembre 2017. D’ailleurs, un groupe de scientifiques déclarent, « il n’existe, pour aucune maladie, aucune preuve, scientifiquement établie et reproductible, de l’efficacité des produits homéopathiques – même s’il y a parfois un effet placebo ». Cette pratique n’aurait donc aucun effet positif sur notre santé. C’est pourquoi, ils réclament la fin de son remboursement, ainsi que davantage de contrôles.

« Les revendications scientifiques de l’homéopathie ne sont pas plausibles »

L’homéopathie est « une méthode thérapeutique consistant à prescrire à un malade, sous forme fortement diluée et dynamisée, une substance capable de produire des troubles semblables à ceux qu’il présente ». Selon les scientifiques européens, cette médecine douce ne serait qu’un leurre. Ces derniers expliquent que même s’il existe des résultats cliniques encensant ces produits, ce serait uniquement dû à un effet placebo. D’ailleurs, selon eux, « l’effet placebo peut certes être utile pour le patient, mais on ne connaît cependant aucune maladie pour laquelle l’efficacité de l’homéopathie soit établie par des preuves robustes et reproductibles ». Avant d’ajouter : « les revendications scientifiques de l’homéopathie ne sont pas plausibles et sont incompatibles avec les concepts établis de la chimie et de la physique ».

Vers la fin du remboursement ?

Pire encore, le communiqué de l’EASAC rapporte que l’utilisation de l’homéopathie pourrait être dangereuse. D’une part elle éloigne le patient de son médecin traitant. Ce dernier estime pouvoir se soigner seul. D’autre part « l’homéopathie soulève des questions relatives au consentement éclairé du patient, dans le cas où des praticiens prescrivent ou recommandent des produits qu’ils savent biologiquement inefficaces », lit-on dans le communiqué. La préparation de ces « médicaments » est elle aussi pointée du doigt. Les contrôles, lors de la fabrication, seraient insuffisants et cela mettrait donc la santé du patient en danger. Pour toutes ces raisons, le Conseil des académies des sciences européennes réclame :

  • que les preuves d’efficacité et la qualité des produits homéopathiques soient basées sur des preuves scientifiques, vérifiables et objectives, comme pour les médicaments standards.
  • le non-remboursement de ces produits jusqu’à ce que leurs efficacités soient avérées.
  • une indication claire de la composition des produits homéopathiques, comme pour l’ensemble des produits présents en pharmacie
  • la fin des publicités vantant l’efficacité de l’homéopathie.

Marie Bascoulergue

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème