Japon : un journal qui (re)devient une plante !

Publié le 29 janvier 2017 à 11:00 Demain | 2084 vues

Innovant, écologique et surprenant, un journal à succès au Japon a inventé un papier totalement réutilisable : quand on le plante, des fleurs poussent !

En ce qui concerne l’environnement, le Japon s’avère souvent être précurseur. Une fois de plus le pays nous étonne avec une invention 100% écologique : un quotidien fait de papier que l’on peut planter une fois lu. C’est le Mainishi Shimbunsha, l’un des journaux les plus connus du Japon, et la plus grosse agence de pub japonaise Dentsu, qui sont à l’origine de ce « Green Newspaper ».

Un papier qui se cultive

Le papier que l’on peut planter n’est pas nouveau puisqu’il en existe sur le marché depuis des années. On peut même en fabriquer chez soi à l’aide de plantes et d’herbes séchées, de l’eau et du papier recyclé. Cependant, c’est bien la première fois que la presse s’en empare. En ce qui concerne le Mainishi, une fois la lecture des articles éco-friendly finie, il suffit d’émietter le papier ou de le déchirer en petits morceaux, le planter dans de la terre humidifiée et en quelques semaines, il fleurira. C’est magique ! Le Green Newspaper est fait d’un mélange de papier recyclé, d’eau, de petites fleurs et de graines essentiellement de roses, coquelicots, mufliers et marguerites, explique le site DozoDomo. Grâce à ce dernier, on cultive autant notre tête que notre jardin.

Le Mainichi, un quotidien engagé

Avec environ 5,5 millions d’exemplaires vendus par jour, le Mainichi Shinbun, également propriétaire de la chaîne TBS, est reconnu pour son sérieux mais aussi pour son côté vert. Le Green Newspaper n’est pas la première initiative environnementale du quotidien japonais. Leur engagement auprès de l’environnement est déjà reconnu grâce à des actions auprès d’associations caritatives mais aussi grâce à de précédentes campagnes de pub. En plus de son support réutilisable, c’est toute une opération écologique qui est mise en place. Notamment dans les écoles où il communique sur les problèmes de l’environnement et apprend aux enfants l’importance du recyclage. Pour ceux qui souhaiteraient en savoir davantage, le Mainichi existe en ligne et en anglais. C’est juste un peu moins fleuri !

crédit : yoshinakaono.com

Photo : yoshinakaono.com

 

 

 

 

 

 

 

 

Maguelonne Rigal

Surprise

Bananatex : un tissu responsable et de qualité à base de fibre de bananes

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème