Journée mondiale des toilettes : pourquoi c’est important

Publié le 19 novembre 2016 à 13:34 Aujourd'hui | 1039 vues

Le 19 novembre est la journée mondiale des toilettes. Si ce sujet prête à sourire, il est pourtant très sérieux. Explications.

Aujourd’hui, il existe une multitude de journées plus ou moins absurdes. On retrouve par exemple la journée mondiale des pâtes, du sans pantalon ou encore du coloriage. Ce samedi 19 novembre, c’est la journée mondiale des toilettes. Évidemment, on ne peut pas s’empêcher de rigoler mais cette journée est très sérieuse.

Selon l’Organisation des Nations Unies (ONU), 2,4 milliards de personnes vivent sans toilettes dans le monde. Une personne sur dix n’a d’autre choix que de déféquer en plein air, ce qui pose de graves problèmes sanitaires. En effet, en déféquant dans ces conditions, ces personnes sont ainsi exposées à des bactéries. Les matières fécales contaminent également les sources d’eau potable. Ainsi, l’assainissement inadéquat et l’eau insalubre occasionnent des diarrhées qui tuent 315 000 enfants chaque année, d’après les estimations de la fondation WASHwatch. Ces diarrhées sont liées à 50% des cas de dénutrition infantile, laquelle peut entraîner des retards de développement physique et mental, indique l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Les toilettes : un enjeu économique et de sécurité

Cette année, la journée mondiale des toilettes a pour thème « Des toilettes et des emplois ». Car ce que l’on sait moins, c’est que la présence de WC sur le lieu de travail « sauve des vies », mais aussi « augmente la croissance économique », a rappelé vendredi 18 novembre l’Organisation internationale du travail (OIT). Dans de nombreux pays, les maladies causées par le manque d’assainissement et d’hygiène entraînent une perte de productivité pouvant atteindre 5% du PIB. Faute de lieux d’aisance, certains employés évitent de trop manger ou de trop boire. En Inde, le temps passé à chercher des toilettes ou un lieu en plein air engendre « des pertes de productivité de l’ordre de 10 milliards de dollars par an, soit 20% du PIB », selon les chiffres du Groupe de la Banque mondiale, cités par l’ONU.

Cela pose également un problème de sécurité pour les femmes. Contraintes d’aller faire leurs besoins dans la nature, dans des lieux isolés, elles s’exposent davantage à des agressions sexuelles. Un problème qui touche notamment l’Inde. Depuis 2012, les affaires de viols ont été nombreuses et ont défrayé la chronique. En 2014, deux adolescentes ont été violées puis pendues par leurs agresseurs alors qu’elles se rendaient dans un champ pour aller se soulager.

Le Premier ministre indien Narendra Modi a depuis entrepris des mesures. Cet été, il avait annoncé que son gouvernement avait construit plus de 20 millions de toilettes en deux ans. Ce qui reste encore insuffisant. Google et le ministère du Développement Urbain indien viennent aussi de s’associer pour affiner Google Maps afin de permettre aux utilisateurs de localiser les toilettes publiques.

Justine Dupuy

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème