L’AGORAé, l’épicerie solidaire pour les étudiants

Publié le 12 juin 2017 à 9:15 Aujourd'hui | 1174 vues

Lancée dans le 13ème arrondissement de Paris en septembre 2016, l’épicerie AGORAé fait parler d’elle. Et pour cause : cette boutique alimentaire solidaire a été entièrement montée par et pour des étudiants qui peuvent y faire leurs courses pour presque rien et profiter d’un café. Une bonne initiative !

On a tous connu les moments de galère, du frigo vide au compte en banque qui ne nous permet d’acheter qu’un sachet de pâte ou de riz, au choix… Mais pour certains étudiants, la situation est encore plus précaire. Depuis 2011, L’AGORAé, fondée par la Fédération des Associations Générales Étudiantes (FAGE) et l’association générale des Étudiants de Paris (Agep), apporte des solutions innovantes en proposant un espace d’échange et de solidarité. L’association organise entre autres des événements comme des ateliers cuisine ou des vide-dressings, et propose des formations « zéro déchet ». Leur meilleure idée ? L’épicerie solidaire qui permet désormais aux étudiants de bien s’alimenter, et ce, à petits prix.

Créée par les étudiants…

Inspirée d’un concept similaire déjà existant à Lyon, cette petite épicerie parisienne, créée par l’AGORAé, vise à lutter contre la précarité étudiante grandissante, surtout dans la capitale. Un rapport récent de la Croix-Rouge, publié par Le Parisien, dénonce le déséquilibre alimentaire des jeunes qui sont nombreux à sauter des repas et qui sont très loin de consommer les 5 fruits et légumes par jour, faute de moyens. Une grande partie des étudiants possède moins de 30 euros par semaine pour se nourrir, même si la plupart ont un job en plus de leurs études. C’est donc pour répondre aux besoins des étudiants que l’épicerie a vu le jour. Le local, financé à l’aide de la Semapa, se trouve dans le 13ème arrondissement de la capitale, dans un immeuble où le street art règne. Gérée par douze jeunes, l’épicerie propose un large choix de denrées alimentaires (longue conservation et frais), de produits d’hygiène et d’entretien, ainsi que des fruits et légumes frais. On y trouve donc de tout, jusqu’à 75 % moins chers dans les épiceries et grandes surfaces classiques.

… pour les étudiants

Attention cependant, tout le monde n’y a pas accès. Pour pouvoir profiter de ce service, il faut retirer un dossier d’inscription auprès des assistantes sociales du CROUS ou sur le site de l’AGORAé et le remplir. L’acceptation dépend alors de plusieurs critères sociaux prédéfinis et est réservée aux étudiants les plus démunis qui ne résident pas au domicile parental. C’est-à-dire tous les étudiants de toutes les écoles et universités parisiennes qui ont un reste à vivre (les ressources moins les charges) compris entre 1,30 et 7,50 euros. Le droit à l’épicerie dure cinq mois et doit être à chaque fois renouvelé afin de laisser la place à d’autres étudiants. Le concept est simple : l’étudiant dispose de 18 euros maximum pour acheter ce qu’il veut, ce qui correspond à un panier d’environ 90 euros en temps normal. En général, les jeunes clients s’en sortent avec des paniers bien remplis qui leur permettent de bien se nourrir autour de 4 et 5 euros.

Une épicerie solidaire qui permet aux étudiants de manger bio et équilibré à prix tout doux ? On applaudit, tout simplement.

Maguelonne Rigal

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème