Vue aérienne de la ville de Las Vegas aux USA

Las Vegas se la joue écolo

Publié le 25 décembre 2016 à 11:00 Aujourd'hui

Sin City se rachète une conduite ! En effet, depuis le 12 décembre, Las Vegas, la « ville du péché », est entièrement alimentée grâce aux énergies renouvelables.

C’est bien connu, la ville de Las Vegas (États-Unis, Nevada) est synonyme de désastre écologique. Mais ça, c’était avant. Depuis quelques jours, elle est entièrement alimentée en électricité par Boulder Solar 1, la troisième plus grande installation solaire du monde. Explications.

Boulder Solar 1

On la croyait perdue. Mais loin de son image de frivolité et de démesure, Las Vegas est désormais une ville propre. Au moins en matière d’environnement. Depuis 10 ans, la ville travaille sur un projet de transition énergétique pour ne plus dépendre des énergies fossiles et faire des économies. C’est chose faite puisque depuis le 12 décembre, la capitale de l’État du Nevada fonctionne entièrement grâce aux énergies renouvelables. Un partenariat entre la ville et l’entreprise énergétique NVEnergy a permis de créer la troisième plus grande installation solaire du monde : Boulder Solar 1. Installé à l’extérieur de la ville, ce nouveau dispositif permet d’alimenter tous les bâtiments administratifs, lampadaires et parcs de la ville.

Grâce à Boulder Solar 1 et d’autres sources locales d’énergies renouvelables, Las Vegas est donc désormais capable d’alimenter la totalité de ses équipements publics en énergie 100% durable. Cette installation verte est aussi une bonne opération financière pour la ville qui devrait économiser près de 5 millions de dollars (4,8 millions d’euros) par an. En effet, selon le Las Vegas Review Journal, la consommation d’électricité de la ville devrait baisser de 30% par an.

Un exemple suivi

À Las Vegas, les établissements privés semblent suivre l’exemple de la municipalité. Le Mandalay Bay, célèbre hôtel et casino de luxe, s’est doté du plus grand panneau solaire du pays composé de 26 000 panneaux qui sont capables de fournir l’électricité de 1300 habitations. Une manière de réduire les coûts et une bonne nouvelle pour l’environnement. Sin city n’est pas pionnière en la matière : Burlington, une petite ville du Vermont de 42 000 habitants, a été la première ville américaine à être entièrement alimentée par des énergies renouvelables. Selon le magazine Quartz, les villes de New-York et San Francisco espèrent réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 80% en 2050 par rapport aux niveaux de 1990. Au mois de novembre, 48 maires ont adressé une lettre ouverte à Donald Trump dans laquelle ils affirmaient leur intention d’oeuvrer contre le réchauffement climatique… avec ou sans l’aide du gouvernement fédéral.

Pour une fois, on est bien contents que ce qui se passe à Vegas, ne reste pas à Vegas !

 

Ingrid Baswamina

Sur le même thème