Logement : face au froid, les Français ne sont pas égaux

Publié le 15 février 2018 à 13:17 Aujourd'hui | 1013 vues

Les Français souffrent du froid dans leur logement, selon le premier baromètre Qualitel-Ipsos publié jeudi 15 février 2018. Cependant tous ne sont pas égaux face à cela. 

Avec les températures qui ne cessent de chuter, nous n’avons qu’une seule envie : rentrer chez soi pour être au chaud. Malheureusement, tout le monde n’a pas cette chance. Selon le premier baromètre* Qualitel-Ipsos 2017 sur la perception qu’ont les Français sur la qualité de leur logement, relayé ce jeudi 15 février par Franceinfo, beaucoup de Français ont « souvent ou parfois » la sensation d’avoir trop froid dans leur logement. Cependant, plusieurs raisons viennent expliquer pourquoi « les Français ne sont pas égaux face au froid ». Selon le président de l’association Qualitel Bernard Delcambre, « les résultats de ce premier baromètre permettent d’apporter un éclairage utile aux décideurs publics comme à l’ensemble des acteurs œuvrant à la qualité de l’habitat ».

Double peine pour les plus modestes

Cette sensation de froid est avant tout perceptible chez les locataires. 20% d’entre eux ont déclaré avoir « souvent » une sensation de froid, contre seulement 5% des propriétaires. La différence de revenu est également un élément-clé. 57% des foyers avec un revenu inférieur à 1 250 euros par mois ont déclaré avoir « souvent ou parfois la sensation d’avoir trop froid dans leur logement » contre 39% pour les foyers avec un revenu mensuel net supérieur à 3 000 euros. Pire encore, 20% des personnes les plus modestes ont déclaré avoir « souvent froid », ce qui est 2,5 fois plus que les personnes les plus aisées.

Selon le baromètre, si les plus modestes ont froid, c’est parce qu’ils sont contraints de limiter leurs dépenses de chauffage. 60% des foyers les plus modestes préfèrent réduire leur thermostat en dessous de 20°C pour dépenser moins, contre 43% pour les plus aisés. Cela serait également lié à la qualité et au type de logement. Les foyers touchant moins de 1 250 euros par mois ont donné en moyenne la note de 6,1/10 à leur logement alors que ceux qui gagnent le plus ont attribué un 7,2. L’année de construction joue énormément. Plus d’un habitant sur deux (56%) a « souvent ou parfois » la sensation d’avoir froid, contre 37% pour ceux vivant dans un logement construit après 2007. D’ailleurs, pour l’association Qualitel, « il y a urgence à mettre en oeuvre le plan de rénovation énergétique des logements anciens annoncé par le gouvernement ».

Les Parisiens ont le plus froid

Des facteurs plus annexes expliquent pourquoi certains Français ont plus froid que d’autres. C’est notamment le cas de la situation géographique. 59% des personnes interrogées vivant à Paris ont déclaré « avoir souvent ou parfois froid dans leur logement », soit 12 points de plus que la moyenne nationale. Selon Qualitel, « on trouve une surconcentration d’appartements de plus de 10 ans, en location, avec une qualité de matériaux et d’isolation thermique insatisfaisante ». Le fait d’habiter dans des régions plus chaudes incite également à augmenter le thermostat dans son logement en hiver, d’après le baromètre. 64% des habitants de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur chauffent leur pièce principale à plus de 20 degrés contre 34% en Bretagne. Le sexe a également un impact puisque 52% des femmes interrogées ont indiqué avoir froid chez elle, contre seulement 44% des hommes.

*Méthodologie : Interviews réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 29 mai au 6 juin 2017 auprès d’un échantillon de 2 000 personnes représentatif de la population française âgées de 18 ans ou plus et d’un sur-échantillon de 700 propriétaires d’un logement de moins de 10 ans. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, fonction de la personne interrogée).

Marie Bascoulergue

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème