L'équipe de Jokéo

Jokeo : la loterie gratuite et solidaire

Publié le 10 mars 2021 à 9:31 Made in France

Ils voulaient trouver une façon de lever simplement des fonds pour des associations, et permettre à tous, même ceux qui n’ont pas forcément d’argent, de contribuer au développement de projets humanitaires. Jokeo, la première loterie financée par la publicité, s’est imposée à eux pour réaliser cet objectif. Rencontre avec Louis Fournier, l’un des trois fondateurs.

Louis est un jeune homme porté par son enthousiasme. Il y a à peine un an, il lançait avec ses amis Lancelot Guyon et Antoine Torrini le concept d’une loterie d’un genre nouveau : jouer gratuitement et choisir les projets que l’on veut soutenir, que l’on ait gagné ou pas. En contrepartie de la gratuité du jeu, une seule contrainte : visionner une publicité.

« Notre modèle est très transparent, explique Lucien. C’est pourquoi il est accepté par les joueurs qui regardent volontiers la publicité. Contrairement aux modèles classiques où la publicité est subie, elle est ici consentie et fait partie des règles du jeu ».

Et ça marche, puisque non seulement le consommateur n’est pas agacé de voir le contenu qu’il regardait interrompu par un écran publicitaire, mais en plus la performance des publicités est supérieure aux taux habituels et 64 % des joueurs interrogés ont une meilleure image de la marque. Que du positif pour l’annonceur.

10 grilles remplies = un don solidaire

Chaque semaine, les mercredis et dimanches, un huissier de justice tire au sort les numéros gagnants des grilles dont le montant total à gagner est de 5000 €. Si les grilles ne sont pas gagnantes, les numéros qui eux étaient bons deviennent des « Jokoins » qui pourront être convertis soit en argent pour le joueur, soit en don pour l’association de son choix.

Les joueurs, sans tomber dans la fièvre du jeu, sont invités à remplir au moins 10 grilles : c’est en effet le chiffre nécessaire pour déclencher un don automatique de Jokéo vers une des associations soutenues.

Les inscrits sont par ailleurs plutôt généreux : 35 % des joueurs préfèrent faire des dons qu’empocher des gains.

Une variété de projets soutenus

Pour le moment, et pour que les dons aient un impact, les trois fondateurs n’ont retenu que 3 associations bénéficiaires de la générosité des joueurs :

  • Befoza, l’association humanitaire coup de cœur de Louis. Il y a en effet œuvré quelques mois à Madagscar pour développer un biodigesteur pour l’orphelinat local, une solution énergétique durable qui ne déforeste pas et permet aujourd’hui au village de cuisiner au gaz.
  • Wings of the Ocean, une association qui travaille à dépolluer les océans du plastique
  • La fondation Frédéric Gaillanne qui éduque des chiens guides pour des enfants aveugles et malvoyants ou atteints d’autres formes de handicap.

L’idée est que le nombre de projets soutenus augmente au fur et à mesure que la base de joueurs et d’annonceurs augmente. Et on peut être optimiste sur ce point : Jokeo affichait 80 % de croissance du nombre de joueurs en janvier 2021, et suivait une tendance similaire en février.

Depuis leurs débuts, ce sont ainsi +120 000 grilles déjà jouées et 7 000 dons réalisés aux associations partenaires.

A nos grilles pour booster la solidarité !

Pour en savoir plus :
https://jokeo.io/

https://befozamada.org
https://www.wingsoftheocean.com/
https://www.fondationfg.org/

Hélène DESMAZURES

Sur le même thème