L’ours « le plus triste du monde » ne quittera pas son enclos

Publié le 22 septembre 2016 à 12:24 Aujourd'hui | 995 vues

 Pizza, l’ours polaire retenu captif dans un centre commercial chinois, ne sera pas sauvé. Alors qu’un refuge britannique s’est dit prêt à l’accueillir, les responsables du centre refusent de le reloger.

Depuis cet été, un ours polaire émeut la planète entière. Baptisé Pizza, cet animal a été qualifié comme l’ours « le plus triste du monde ». Depuis le début de l’année 2016, l’ours blanc est en effet devenu l’ « attraction » du Grandview Aquarium installé dans un grand centre commercial de la ville de Guangzhou en Chine. Son calvaire a été dévoilé dans une vidéo postée, le 7 mars dernier, par l’association de protection des animaux Animal Asia. Une vidéo vue plus d’un million de fois. Ici, on peut voir Pizza enfermé derrière une vitrine et subir les flashs des nombreux appareils photo des visiteurs venus l’admirer et immortaliser la scène à coup de selfies. Sa situation avait ainsi créé la polémique et une pétition pour sauver Pizza avait été lancée. À l’heure actuelle, plus de 612 000 internautes l’ont signée.

Une place offerte au Yorkshire Wildlife Park

Le 19 septembre dernier, une bonne nouvelle est venu éclairer l’avenir sombre de Pizza. Animal Asia a annoncé, le 19 septembre dernier, que le Yorkshire Wildlife Park, un refuge situé en Grande-Bretagne, offrait une place à l’ours. Celui-ci pourrait ainsi disposer de quatre hectares de terrain et profiter de deux lacs permettant « aux ours de plonger comme ils le feraient à l’état sauvage », a indiqué l’association. Pizza pourrait également retrouver quatre de ses congénères. Un espace à l’opposé de son enclos exigu.

« La bonne nouvelle pour Grandview, c’est qu’ils ont désormais la chance de réparer leurs erreurs », a souligné Dave Neal, le directeur de l’ONG. « Grâce à cette offre incroyable du Yorkshire Wildlife Park, il peut y avoir une fin heureuse et toute la mauvaise publicité dont ils ont souffert peut se transformer en histoire positive. » Animal Asia s’est d’ailleurs dit prêt à aider le centre commercial pour financer le transfert de l’ours, à condition qu’il ne soit pas remplacé par un autre. Elle exclut d’acheter Pizza, de peur que ces fonds ne soient réutilisés pour acquérir d’autres animaux.

Pizza ne sera pas sorti d’affaire

Si la proposition de refuge est enthousiaste, Grandview n’est pourtant pas prêt à accepter l’offre. La fin heureuse espérée n’aura, malheureusement, pas lieu. Contacté par Mashable, Dave Neal a confié que le centre « ne cherche pas de nouveau foyer pour son ours polaire ». « Ils avaient très envie d’améliorer son bien-être, mais ils n’ont jamais dit ‘Nous voulons reloger cet ours’ », a-t-il indiqué au site. Selon lui, « les choses ne changeront que lorsque le public arrêtera de s’y rendre ». « En allant plusieurs fois à Grandview, j’ai vu que le lieu était effectivement bondé. Ils ont des millions de visiteurs. Même s’ils ont une mauvaise publicité à l’international, il n’y a eu que peu de changements dans l’opinion publique chinoise », a-t-il expliqué.

Malheureusement, Pizza n’est pas le seul à être exposé ainsi dans cet endroit : six bélugas, cinq morses ou encore deux loups arctiques. Selon le site french.media.org.cn, Grandview aurait même l’intention d’élargir son parc animalier et d’introduire 8 000 autres animaux, dont des pandas géants, des gibbons à mains blanches ou encore des tigres blancs.

Justine Dupuy

Les commentaires sont fermés !

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème