Merlin produits d'entretien

Merlin : une formule aux pouvoirs écolo pour tout nettoyer dans la maison

Publié le 9 décembre 2021 à 9:03 Ma vie zéro déchet

Merlin est un petit nouveau dans l’univers des produits d’entretien écologiques qui va clairement faire son chemin. Alliant efficacité et zéro déchet, la marque propose des produits en poudre à reconstituer chez soi : en effet, plus de 90 % des produits d’entretien sont constitués d’eau. Enlever ce paramètre optimise le poids, le coût écologique des livraisons et l’emballage du produit. Rencontre avec Maxime Giroud, le fondateur de Merlin.

Qui n’a pas été contraint à la sobriété ne se rend pas forcément compte de l’énorme gâchis environnemental de notre consommation. Maxime Giroud l’a éprouvé de plein fouet alors qu’il était en mission de volontariat en Haïti avec sa femme et ses enfants. « Là-bas, nous étions très loin d’avoir accès à tous les produits de la vie quotidienne, et il n’y avait personne pour gérer nos déchets, nous raconte-t-il. Les emballages, on devait les brûler, sinon ils finissaient dans les cours d’eau. »

Le retour en France, un an et demi plus tard, est forcément brutal. Impossible de fermer les yeux devant nos poubelles qui débordent de déchets souvent non recyclables, et qui disparaitront tout simplement de notre vue et de notre conscience grâce aux éboueurs.

Revenir à des produits d’entretien simples, efficaces et zéro déchet

« Je voulais vraiment avoir un impact avec un produit efficace et le plus proche du zéro déchet », poursuit le jeune entrepreneur. Les produits d’entretien s’imposent à lui comme une évidence : constitués à plus de 90 % d’eau, ils contiennent en outre souvent des substances nocives.

Pour réaliser son objectif, il se fixe trois grands principes à adresser :
1. Arrêter de transporter de l’eau inutilement
2. Arrêter de produire des emballages à usage unique
3. Utiliser le moins d’ingrédients possibles tout en restant efficace

Maxime Giroud conçoit alors sa recette avec l’aide d’un laboratoire qui valide l’innocuité du produit et ses principes actifs. Le premier dégraissant multi-usages Merlin est né, avec seulement 4 ingrédients dans sa composition. « Faire appel à un laboratoire sérieux était important pour moi, car sur internet on trouve beaucoup de recettes farfelues qui sont au mieux inefficaces, au pire mal dosées.« 

Un emballage made in France et un flacon réutilisable

A l’exception d’un ingrédient qu’on ne trouve pas en France et que Maxime fait venir de Belgique, la base de son mélange est locale. Pour l’emballage, il a choisi consciencieusement un fabricant basé en Isère qui propose un produit à base de papier et d’une fine couche de plastique recyclable.

Pour respecter les principes de l’économie circulaire auxquels est attaché le fondateur de Merlin, le flacon – proposé à ceux qui n’auraient pas de contenant adapté chez eux – est fabriqué dans l’Yonne à base de plastique recyclé. Il est muni d’une pompe et d’un spray qui assure plus de 3000 utilisations. Ces derniers, bien qu’en plastique, sont des choix réfléchis car le spray permet la juste dose et évite de gâcher du produit.

L’étude comparative (ACV – Analyse du Cycle de Vie) qu’il a menée avec une agence spécialisées l’a confirmée : son offre permet de réduire de 19 fois l’empreinte carbone de l’utilisateur sur le poste des produits dégraissants multi-usages.

Un engagement jusqu’au bout du conditionnement

C’est après une campagne de financement participatif réussie en février 2021 que Maxime, porté par ses 650 contributions spontanées, a pu lancer son activité. Mais pas question de tirer sur les prix dans le choix des fournisseurs pour sacrifier les valeurs : il confie la préparation des doses et les envois des commandes à un ESAT, un atelier d’insertion basé en Ile de France. La solidarité, toujours, en ligne de mire.

Quelques mois après son lancement, Merlin a étendu sa gamme et se développe dans quelques boutiques de vrac. Ce n’est qu’un début, mais gageons que d’ici quelques mois on pourra trouver les produits Merlin dans un grand nombre de distributeurs sur tout le territoire. En attendant, toute la gamme s’achète en ligne.

Pour en savoir plus :
https://www.merlin.green
Pour suivre le rythme des boutiques partenaires, c’est ici : https://www.merlin.green/nous-trouver/

Hélène DESMAZURES

Sur le même thème