Un nouveau carnet de santé dès avril 2018

Publié le 6 mars 2018 à 11:21 Aujourd'hui | 938 vues

Un nouveau carnet de santé va faire son apparition. Disponible dès le 1er avril 2018, celui-ci intègre les 11 vaccinations obligatoires pour les enfants, mais aussi des recommandations nouvelles comme utiliser des biberons garantis sans bisphénol A.

 À chaque déclaration de naissance, un carnet de santé est remis aux parents. Ce document confidentiel et gratuit rassemble tous les événements qui concernent la santé de l’enfant depuis sa naissance. Ceux-ci y sont inscrits, avec l’accord des parents, par les professionnels de santé qui interviennent pour la prévention et les soins. Inchangé depuis 2006, le carnet de santé va (enfin) faire peau neuve. Le ministère de la Santé a en effet dévoilé lundi 5 mars un nouveau modèle de carnet « afin de tenir compte des avancées scientifiques, des attentes des professionnels de santé et des familles », explique-t-il dans un communiqué. Il sera distribué aux familles à compter du 1er avril. De nombreux changements ont été apportés à cette nouvelle version.

Principale modification : le calendrier de vaccination. Pour les nourrissons nés à partir du 1er janvier, 11 vaccinations sont en effet obligatoires, contre seulement trois auparavant. Les enfants doivent recevoir 10 injections avant leurs deux ans. «Les vaccinations contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, l’Haemophilus influenzae de type b, l’hépatite B, le pneumocoque, le méningocoque C, la rougeole, les oreillons et la rubéole sont obligatoires », rappelle le ministère de la Santé. Le nouveau carnet de santé introduit les nouvelles courbes de croissance. Celles-ci ont été établies par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), « à partir de la surveillance de 261 000 enfants, avec la collaboration de médecins généralistes et de pédiatres répartis sur tout le territoire métropolitain ». La version 2018 tient compte du sexe à tous les âges et intègre les gains en taille et en poids des enfants.

Écrans, biberons, produits d’entretien

Les messages de prévention ont aussi été enrichis et actualisés « pour tenir compte des évolutions scientifiques et sociétales ». Parmi eux : « avant 3 ans : évitez de mettre votre enfant dans une pièce où la télévision est allumée même s’il ne la regarde pas », « utilisez des biberons garantis sans BPA (bisphénol A) et si possible en verre », « il est préférable, si cela est possible, de placer le lit de votre bébé dans votre chambre pour les six premiers mois au minium » afin de « réduire le risque de mort inattendue du nourrisson ». Des recommandations permettant de limiter les risques sur la santé ont été ajoutées comme aérer le domicile 10 minutes chaque jour « même en hiver », réduire le nombre de produits d’entretien et privilégier les produits à composant unique (vinaigre d’alcool, savon noir, etc.) à dose modérée, ne pas utiliser de parfums d’intérieur, d’encens, de bougies, « car ils sont souvent riches en composés chimiques nocifs ». Il est aussi conseillé aux parents d’utiliser des jouets et articles de puériculture homologués CE ou NF et d’éviter l’utilisation de produits cosmétiques dans les premiers mois, tant pour le bébé que pour ses parents. Autre message : « Si vous êtes déconcerté(e), si vous ne supportez plus ses pleurs, ne criez pas et, surtout, ne le secouez pas. Secouer un bébé peut le laisser handicapé à vie. En cas d’exaspération : couchez votre bébé dans son lit (sur le dos), quittez la pièce et demandez l’aide d’un proche (famille, ami, voisin…) ou d’un professionnel. »

Découvrez le nouveau carnet de santé ici.

Justine Dupuy

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème