OUI.sncf, InOui, OuiGo : la SNCF dit oui au changement

Publié le 29 mai 2017 à 18:08 Aujourd'hui | 1754 vues

Ce lundi après-midi, Guillaume Pépy, président du directoire de SNCF et président-directeur général de SNCF Mobilités, a présenté la nouvelle stratégie du groupe. Le mot d’ordre ? Donner l’envie de voyager à 15 millions de clients supplémentaires d’ici 2020. Et cela passe par un repositionnement et un changement de marque pour l’offre TGV. Dorénavant les rames s’appelleront InOui.

À partir de 2021, la SNCF devra faire face à la concurrence européenne. Afin de regagner du marché et des clients, le groupe a présenté ce lundi 29 mai sa nouvelle stratégie. Le transporteur compte étendre son offre low cost OuiGo et rebaptiser InOui l’offre à grande vitesse que nous connaissons tous. Pour cela, une amélioration des services est visée et le groupe prévoit un investissement de 2,5 milliards d’euros sur une période de trois ans.

InOui, la qualité des services avant tout

La mesure phare annoncée cette après-midi est le changement de nom des rames TGV. Dorénavant, les rames s’appelleront InOui. Un changement de nom qui a fait parler de lui tout le week-end, après que l’information ait fuité. Les internautes et les experts sont assez perplexes face à ce changement. Beaucoup de personnes voient cette stratégie marketing d’un très mauvais oeil. Aujourd’hui Rachel Picard, directrice de Voyage SNCF a déclaré que « c’était une étape importante pour la SNCF » et que cette stratégie pouvait être remplacée par un mot : « clients ». Or, plus de 90% des personnes ayant répondu à des sondages sur internet se disent contre ce nouveau nom.

La SNCF veut améliorer la qualité de ses services proposés dans les rames InOui. Tout d’abord en permettant aux usagers d’avoir accès à la WI-FI tout au long du voyage, mais aussi en créant un service personnalisé à bord et en améliorant le confort des rames. Il faudra attendre une trentaine de mois pour que ces promesses soient mises en place. En attendant, dès le 2 juillet 2017, les usagers de la ligne Paris-Bordeaux pourront profiter de toutes ses offres. Les lignes Paris-Lyon et Paris-Lille devraient aussi pouvoir en bénéficier avant fin 2017.

OuiGo l’offre low cost

C’est en 2013 que le nouveau concept de transport low cost OuiGo a été présenté. Mise en place alors que la SNCF commençait à perdre du terrain sur la mobilité face aux nouveaux acteurs de l’autopartage, cette offre devait séduire un plus grand public en rendant le TGV accessible au plus grand nombre. Aujourd’hui, OuiGo représente 5% des clients grande vitesse. L’offre est l’une des armes offensives du groupe. En effet, les premiers prix sont de 5 euros pour les enfants et 10 euros pour les adultes. Le principe de ce train ressemble aux avions low cost : une seule classe et un bagage par personne. Mais attention aux prix, bien qu’ils soient très alléchants, plus la demande sur un train augmente, plus le prix du billet augmente.

D’ici 2020, la stratégie de développement est de multiplier par cinq le trafic de OuiGo pour arriver à 25% du trafic grande vitesse. Les 34 rames mises en place devraient couvrir 30 destinations sur l’ensemble de l’Hexagone.

 Transformation de Voyages-Sncf.com

Les trains à grande vitesse ne sont pas les seuls à changer de nom. C’est aussi le cas de la e-boutique. Afin de proposer les nouveaux services et nouvelles offres du groupe, la plate-forme va être renommée OUI.sncf d’ici à la fin de l’année. Celle-ci devrait être plus intuitive et plus personnalisée. L’utilisateur pourra trouver toutes les offres OuiGo, TGV, OuiBus ou encore OuiCar en seulement une recherche. Des nouvelles fonctionnalités seront mises en place pour comparer les prix et permettre aux usagers de trouver le billet le moins cher.

Cette transformation devrait faciliter l’accès du premier e-commerçant de France. « OUI.sncf entérine auprès de nos clients une transformation majeure : OUI.sncf est la marque de tous les possibles que nous allons proposer à nos clients, quels que soient leurs envies et leurs budgets. OUI.sncf a vocation à devenir la référence française de l’e-tourisme », indique Franck Gervais, directeur général de Voyages Sncf.com.

Alice Glaz

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème