Pipi dans la piscine : jusqu’à 75 litres d’urine retrouvés !

Publié le 3 mars 2017 à 10:53 Aujourd'hui | 1082 vues

Selon une étude canadienne, l’eau des piscines municipales contiendrait entre 30 et 75 litres d’urine. Et cela n’est pas sans danger pour la santé des nageurs.

À la piscine, qui ne s’est jamais soulagé l’air de rien ? Pas vous ? Eh bien sachez que nombreux sont les nageurs à le faire entre deux brasses. Les bassins des piscines publiques contiendraient entre 30 et 75 litres d’urine. C’est ce que révèlent des chercheurs canadiens dans une étude publiée dans la revue scientifique Environmental Science and Technology Letters. Ça coupe l’envie d’aller barboter.

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont analysé pendant trois semaines l’eau de plusieurs piscines municipales canadiennes. Ils ont évalué les concentrations en acésulfame potassium (ACE), une édulcorant artificiel très présent dans les aliments transformés. Celui-ci est très mal assimilé par notre organisme et se retrouve facilement dans notre urine. Il est donc un bon indicateur pour mesurer la quantité d’urine présente dans une piscine. Ils ont ensuite comparé les teneurs détectées avec celles de l’eau du robinet, où la substance est dix fois moins concentrée. Au final, ils ont retrouvé 75 litres d’urine dans un grand bassin qui contenait 830.000 litres d’eau, et 30 litres dans une piscine, plus petite de moitié.

Outre les piscines, les chercheurs se sont aussi intéressés aux jacuzzis. Dans ces petits bassins d’eau chaude, les taux retrouvés sont pires. Dans le jacuzzi d’un hôtel, la concentration d’ACE était trois fois plus élevée que dans la piscine la plus touchée. Des quantités 571 fois supérieures à l’eau du robinet.

Urine dans la piscine : un danger pour la santé

Uriner dans la piscine, c’est dégoûtant. Mais ce que l’on ignore, c’est que cette pratique n’est pas sans conséquence pour la santé des autres nageurs. La rencontre de l’urine et du chlore des bassins produit des substances toxiques pouvant s’attaquer aux poumons, au cœur et au système nerveux. L’université agricole de Chine en collaboration avec l’université de Purdue (États-Unis) avait publié une étude sur le sujet en 2014.

Si vous avez une envie pressante, pensez aux autres. N’urinez pas dans la piscine.

Marine VAUTRIN

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème