Rénovation énergétique

Plan de relance : 30 milliards pour la transition écologique

Publié le 3 septembre 2020 à 10:36 Demain

Le premier Ministre Jean Castex dévoile ce jeudi 3 septembre le plan de relance sur deux ans, plan appelé « France Relance ». Sur les 100 milliards injectés (dont 40 milliards proviennent de fonds européens), près d’un tiers sont destinés à la transition écologique dans la lutte contre le réchauffement climatique. Précisions sur l’affectation de ce budget.

Barbara Pompili, ministre de la Transition Ecologique l’avait déjà dévoilé la semaine dernière aux universités d’été du collectif Nous sommes demain : l’Etat entend consacrer une grande part de la relance pour la transition écologique, soit 30 milliards sur les 100 milliards débloqués sur deux ans. Parmi les mesures annoncées, on y trouve quelques recommandations de la Convention citoyenne pour le climat qui avait rendu ses conclusions en juin, notamment sur le volet de la mobilité et des transports.

11 milliards d’euros pour financer le transport propre

Sur l’enveloppe global dédiée aux transports, le ferroviaire occupe la place la plus importante avec 4.7 milliards affectés à la SNCF pour redévelopper le frêt ferroviaire, deux lignes de trains de nuit et de nombreuses petites lignes qui avaient été fermées dans le passé. Le reste du budget devrait être alloué à un plan vélo national et aux transports publics.

9 milliards d’euros pour la transition écologique des entreprises

Accompagner les entreprises dans leur transition écologique via notamment la recherche et le développement, et l’innovation, représentera 9 milliards d’euros, dont 2 milliards seront consacrés à la recherche sur l’hydrogène fortement prometteur comme nouvelle source d’énergie non issue des hydrocarbures. Pour autant, les associations et ONG regrettent déjà des contours du mode d’attribution des aides floues et réclament l’intégration de critères d’impact social et écologique : mesure proposée notamment par le collectif d’entreprises de Nous sommes demain.

7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique des bâtiments

« Je préfère parler de rénovation écologique plutôt que de rénovation énergétique » précisait Cécile Duflot, directrice générale d’Oxfam France invitée aux universités d’été pour l’économie de demain vendredi 28 août. En effet, l’ancienne élue écologiste prévenait par là des risques de répondre à des rénovations qui sur le papier correspondent au cadre demandé, mais dans les faits utilisent des matériaux peu écologiques pour arriver à l’objectif. La question du contrôle et d’ajout de critères d’impact reste là encore clé pour aller réellement dans le bon sens, notamment quand il s’agit de marchés publics.

Dans le détail du budget, 4 milliards seront affectés aux bâtiments publics et 2 milliards pour les ménages dès le 1er janvier 2021. Ce dernier point passera par la prime Maprimerénov’ qui devient accessible à tous les ménages sans plafond de revenus.

1.5 milliards d’euros pour l’agro-écologie et la rénovation des réseaux d’eau

Pour financer une agriculture plus durable et une alimentation saine, 1.2 petits milliards d’euros sont inscrits au budget de France Relance. Reste à connaître le détail du mode d’attribution du budget et la cohérence globale avec les lois favorables aux pesticides notamment.

300 millions d’euros seront par ailleurs investis pour la rénovation des réseaux d’eau, notamment sur les territoires d’Outremer.

Les détails des mesures devraient être publiés rapidement à présent. Le plan de relance sera inclus dans le projet de loi de finance qui devrait être soumis au vote à l’Assemblée nationale à l’automne.

Pour en savoir plus :
Le site du gouvernement
Le collectif Nous sommes demain
La confédération Oxfam

Eléonore Verdy

Sur le même thème