Plus de 69 millions d’anciens appareils électriques recyclés en 2017

Publié le 15 mars 2018 à 14:33 Aujourd'hui | 936 vues

Le recyclage des appareils électriques progresse en France. En 2017, Eco-systèmes a collecté et recyclé 533 640 tonnes soit l’équivalent de 69,1 millions d’appareils usagés. Une progression de 3,2 % par rapport à l’an dernier.

« Le plus simple, c’est de recycler ». Ce slogan, nous l’avons entendu des centaines de fois à la télévision et à la radio. Il s’agit de celui d’Eco-systèmes. Depuis plus de dix ans, les Français sont invités à se débarrasser de leurs vieux appareils électriques et électroniques, que ce soit des vieux ordinateurs, des télévisions ou encore des téléphones portables. Et son message semble bien passer puisque d’année en année le recyclage de ces appareils ne cesse d’augmenter. Ce jeudi 15 mars, Eco-systèmes annonce qu’il a d’ailleurs collecté et recyclé 533 640 tonnes, soit l’équivalent de 69,1 millions d’appareils électriques usagés en 2017. « Cette hausse de tonnage de 3,2% permet de dépasser le cap des 10 kg par habitant atteint l’an passé, avec désormais un ratio de 10,2 kg par Français collectés et recyclés en 2017 », précise-t-il. Globalement, le taux de collecte a atteint en 2017 50%, un chiffre en croissance par rapport à 2016, mais inférieur à l’objectif réglementaire français de 52 %. Malgré ce chiffre, Eco-systèmes se targue toutefois d’avoir dépassé l’objectif européen fixé à 45%.

Selon Eco-systèmes, c’est la collecte des petits appareils électriques qui a affiché la plus grosse progression : +13,5%. Une hausse notamment due aux collectes solidaires de quartier organisées en milieu urbain ultra dense. « Cette solution de proximité a mobilisé près de 32 000 habitants des grandes villes, qui ont apporté 372 tonnes soit 11,7 kg d’appareils par apporteur », souligne l’éco-organisme. Le développement des collectes solidaires était d’ailleurs l’une des solutions définies par Éco-systèmes l’an dernier pour améliorer ses performances.

La collecte du gros électroménager hors-froid a de son côté augmenté de 8,6 % en 2017 « notamment grâce à la diversification des canaux de collecte mise en œuvre par Eco-systèmes depuis 3 ans ». Celle des gros appareils de froid a progressé de 5,8 %. « La prise en charge de ces appareils contenant des gaz frigorigènes a permis d’éviter l’émission de gaz à effet de serre à fort pouvoir réchauffant climatique », indique Eco-systèmes. En revanche, la collecte des écrans (cathodiques et plats) a fortement baissé l’an dernier (31,5 %) en raison d’un « pic de déstockage massif et exceptionnel des écrans cathodiques au passage à la TNT HD en 2016. Le gisement résiduel d’écrans cathodiques continuera de disparaître progressivement des foyers français en 2018 et au-delà », explique-t-il.

11 à 30 millions de vieux téléphones à collecter

L’enjeu d’Éco-systèmes : collecter nos vieux téléphone portable. Un rapport  cosigné par le sénateur UDI du Doubs, Jean-François Longeot, et la sénatrice écologiste du Nord, Marie-Christine Blandin, publié en septembre dernier, indiquait qu’à peine 15% de ces mobiles usagés sont collectés. En 2017, l’éco-organisme est ainsi parti à la conquête de ces gisements dormants et stockés. Il a ainsi organisé, à titre expérimental, une quarantaine d’événements solidaires de proximité « destinés à collecter auprès des habitants consommateurs leurs anciens téléphones portables ». Des opérations de collecte qui ont permis de récupérer 4 500 téléphones. Chaque mobile donné a été suivi à la trace, vidé de ses données, avant d’être réemployé ou à défaut recyclé en France. Tous les téléphones collectés ont permis d’alimenter l’activité réparation des Ateliers du Bocage, membre du mouvement Emmaüs. Pour Eco-systèmes, le recyclage de ces appareils représente « un enjeu stratégique ». 11 à 30 millions de vieux téléphones sont à collecter. « Ce 1er test grandeur nature effectué en Ile-de-France va permettre à Eco-systèmes d’étendre cette opération de proximité à de nouvelles régions en 2018. Eco-systèmes se fixe pour objectif de collecter beaucoup plus largement les anciens téléphones, que la filière agréée française a du mal à capter », souligne Eco-systèmes.

Marine VAUTRIN

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème