Prix du gaz, immobilier : ce qui change dès le 1er avril

Publié le 31 mars 2017 à 12:53 Aujourd'hui | 1427 vues

Avril apporte son lot de changements. Tour d’horizon des principales mesures qui entrent en vigueur dès ce samedi 1er avril.

À chaque mois, ses nouvelles mesures. Avril ne déroge pas à la règle et de nombreux changements interviendront. Alors bonnes ou mauvaises nouvelles ? On fait le point.

Le prix du gaz baisse un peu

Bonne nouvelle pour votre facture si vous êtes abonné au gaz. À compter du 1er avril, les tarifs réglementés de vente hors taxes d’Engie baissent en moyenne de 0,73%. Cette diminution est bien entendu différente selon les usages. Elle sera de 0,3% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,5% pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude et de 0,8% pour les ménages qui se chauffent au gaz. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) indique que, depuis le 1er janvier 2015, les tarifs réglementés de vente de gaz ont en moyenne baissé de 13,3%.

Les artisans obligés d’afficher leurs tarifs

Autre bonne nouvelle pour les consommateurs. Désormais, les artisans intervenant au domicile des particuliers, comme les serruriers, plombiers ou peintres, devront indiquer les prix de leurs prestations sur leur site Internet. Selon l’arrêté publié au Journal Officiel le 28 janvier dernier, ils devront publier toutes les informations concernant le taux horaire de main-d’œuvre, les modalités de décompte du temps estimé, les prix des prestations forfaitaires, les frais de déplacement ou encore le caractère gratuit ou payant du devis. Ces informations, censées être communiquées au consommateur avant toute prestation, devront aussi « être aisément accessibles sur tout espace de communication en ligne dédié au professionnel », indique le texte.

Avant les travaux, les professionnels devront aussi remettre au client un document détaillé où devront figurer les informations auparavant précisées dans les documents dénommés « ordre de réparation » et « devis ». Cette mesure devrait limiter les arnaques dans ce secteur. Près de 9 000 plaintes ont été recensées en 2014 dans le secteur des services d’installation, d’entretien et de réparation, selon la Direction de la répression de fraudes (DGCCRF).

Fin de la trêve hivernale

Le début du mois d’avril est aussi marqué par la fin de la trêve hivernale. Les expulsions locatives ainsi que les coupures de gaz et d’électricité sont de nouveau possibles et ce, jusqu’au 1er novembre 2017. L’an dernier, selon les chiffres du médiateur de l’énergie, 604 000 coupures ou opérations de réduction de puissance pour impayés ont été mises en œuvre à la demande des fournisseurs. Une hausse de 5% par rapport à 2015. Si le nombre d’interventions est resté stable en électricité, il a augmenté de 25% en gaz. Plus d’infos, ici.

Annonces immobilières : une meilleure information sur les prix

À partir du 1er avril 2017, les annonces immobilières de ventes et de locations devront mieux informer les acheteurs potentiels et les locataires intéressés. Un arrêté, publié au Journal officiel en janvier, impose de nouvelles règles aux professionnels qui mettent en relation acquéreurs ou locataires et vendeurs ou bailleurs de biens immobiliers.

Cet arrêté précise notamment que :

  • le barème des prix des prestations proposées devra être visible et lisible sur la vitrine et à l’entrée des agences. Il devra aussi être publié sur leur site internet ;
  • les annonces de vente indiqueront systématiquement le prix de vente du bien, à qui incombera le paiement des honoraires de l’agence et le montant toutes taxes comprises (TTC) des honoraires à la charge de l’acheteur (ce montant étant précédé de la mention « honoraires ») ;
  • les annonces devront mentionner les montants du loyer mensuel tout compris, du dépôt de garantie éventuellement exigé et des honoraires de l’agence et détailler les modalités de décompte des charges locatives ainsi que la surface et la commune du bien loué.

Revalorisation des prestations sociales

À compter du 1er avril, les prestations sociales et familiales seront revalorisées de 0,28%, à l’exception des pensions de retraite. Cela concerne la base de calcul des allocations familiales et prestations familiales, les plafonds de ressources prévus pour le bénéfice de la CMU complémentaire (CMU-C) et de l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé (ACS), les indemnités en capital et rentes d’accident du travail, la prime d’activité, le revenu de solidarité active (RSA), l’allocation adulte handicapée (AAH), l’allocation de solidarité spécifique (ASS), les pensions d’invalidité, l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI), l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) et l’allocation temporaire d’attente (Ata).

Le logo Nutri-Score débarque

Pour mieux informer les consommateurs sur la qualité nutritionnelle d’un produit, un nouveau logo adoptant un code couleur va entrer en application en avril, le Nutri-Score. Ce dernier sera en revanche facultatif. Plus d’infos, ici.

Le niveau d’hygiène d’un restaurant consultable en ligne

Les résultats des contrôles sanitaires effectués dans le secteur alimentaire depuis le 1er mars 2017 seront accessibles sur le site Internet Alim’confiance et sur l’application mobile dédiée (disponible sur iOS, Android et Windows Phone). Ils seront disponibles, non pas le 1er avril, mais le 3 avril prochain. Prévue par la loi d’Avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt, du 13 octobre 2014, cette mesure « s’inscrit dans une évolution vers une plus grande transparence de l’action de l’État », souligne le ministère de l’Agriculture. « La publication des résultats des contrôles sanitaires dans le secteur alimentaire est une attente légitime des citoyens qui participe à l’amélioration de la confiance du consommateur », ajoute-il. Sur le site et l’application, il sera possible de rechercher un établissement, via une carte interactive, par son nom ou son adresse. Les internautes pourront également filtrer les résultats par catégorie d’établissement ou simplement parcourir la carte. Il sera ainsi possible de connaître la date de la dernière inspection et le niveau d’hygiène. Pour plus d’informations, c’est ici.

Le billet de 50 euros fait peau neuve

Après les coupures de 5, 10 et 20 euros, émis respectivement en 2013, 2014 et 2015, c’est au tour du billet de 50 euros de la série « Europe » de s’offrir un lifting. Celui-ci sera mis en circulation sur l’ensemble du territoire par la Banque de France le 4 avril prochain. Pour le découvrir, c’est ici.

Justine Dupuy

  1. Thanks for the information, it’s useful!
    https://drivingdirectionssite.wordpress.com/

Surprise

Bananatex : un tissu responsable et de qualité à base de fibre de bananes

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème