Que faire au potager en juillet ?

Publié le 29 juin 2018 à 9:12 Aujourd'hui | 1027 vues

Le mois de juillet étant celui du plein été, le potager est généreux, le jardin fleuri et les fruits et légumes se font des plus délicieux. Mais pas de relâchement, il faut encore planter et semer, dans l’optique de l’automne, qui sera bientôt arrivé.

Les semis

C’est le moment de semer, si cela n’a pas déjà été fait, la courgette : quelques graines dans un godet que l’on replante 3 semaines plus tard. En prévision de l’automne, on sème déjà les potirons qui donneront de délicieux veloutés et de belles décorations à Halloween. On sème également poivrons et piments pour tous ceux qui bénéficient d’un climat doux.

On sème directement au potager le chou chinois, et en ligne, laitue, épinard, mâche, chicorée frisée et sauvage, ainsi que scarole. S’invitent également les légumes racines/tiges, tels que les radis noirs, poireaux et carottes.

Pour la récolte du mois de septembre, on sème les haricots verts nains, et toutes les bonnes herbes que sont l’oseille, persil, cerfeuil, chervis, bourrache, coriandre, aneth et basilic.

Les bons gestes

Arrosage, binage, taille, récolte, nettoyage ou encore désherbage sont autant de petites tâches régulières qui feront de votre jardin le plus bel endroit de votre maison durant l’été.

Attention, au mois de juillet, si le potager se développe et ne demande que quelques petites attentions, les fleurs, elles, en demandent beaucoup. En cause ? La chaleur du mois de juillet, souvent étouffante, parfois orageuse et rarement pluvieuse. Il est donc important de leur apporter l’eau, source de vie, pour ne pas voir disparaître les massifs.

Les favoris

Le mois de juillet signe les derniers jours pour semer le pâtisson ! Les plantations et semis du pâtisson commencent dès le mois de mai et se prolongent jusqu’en juillet pour les retardataires. Comme toutes les plantes de la famille des Cucurbitacées, les pâtissons demandent de la chaleur (juin et juillet sont donc idéals) ainsi qu’un sol riche et meuble.

La mâche, qui a l’avantage d’être rustique, est la salade d’hiver par excellence. Elle se consomme crue ou cuite comme les épinards. Riche en vitamines, en sels minéraux et en oligo-éléments, elle ne demande pas beaucoup d’entretien. La mâche se sème de juillet à octobre sur un terrain compact

Aveclogo_mip

Justine Dupuy

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème