Smicval : la déchetterie qui donne une nouvelle vie aux déchets

Publié le 24 mai 2017 à 10:15 Aujourd'hui | 1782 vues

Un pôle de recyclage unique a ouvert ses portes en France. Le Smicval Market, proche de Libourne, propose aux utilisateurs de déposer leurs objets en bon état ou cassés pour pouvoir repartir avec celui d’une autre personne. Une nouvelle manière de consommer qui vaut le détour. 

Le Smicval Market est bien plus qu’une simple déchetterie. Ouvert le 10 avril 2017, ce site a été conçu par le Syndicat Mixte intercommunal de Collecte et Valorisation. Son but ? Collecter et traiter les déchets de 20 000 habitants sur un territoire étendu de 2 000 km², soit 139 communes au total. Ce site donne une autre façon de considérer les déchets en leur donnant une nouvelle vie. Il suffit de rapporter ses vieux objets et de les déposer à l’emplacement qui convient. Le syndicat a d’ailleurs mis en place 43 filières de valorisation qui permettent de traiter les déchets en fonction de leurs spécificités.

Donner une nouvelle vie aux objets

Le Smicval propose d’offrir une seconde vie à ces produits, ou de donner à réparer ceux qui seraient hors d’usage. « Nous voulions induire par la conception du site une autre façon de considérer les déchets. Certains se retrouvent à la poubelle alors qu’ils ont une valeur d’usage, ce ne sont pas des déchets mais des ressources « , explique Alain Marois, président du Smicval, à 20 Minutes. Le principe de ce centre de recyclage est basé sur celui d’un supermarché. Les usagers déposent des objets ou des déchets et repartent ou non avec les objets qu’ils ont besoin. Par exemple, un usager qui vient déposer une vieille chaise, passera forcément au milieu d’une allée où se trouvent des objets gratuits pour sa maison. Ces articles sont ceux que le centre a récupéré et remis en état. Tout le monde peut se servir et repartir avec.

À savoir que trois associations d’insertion travaillent en collaboration avec le syndicat afin de mener à bien les réparations des objets collectés. Le coût du service pour le centre est de 98 à 99 euros en moyenne par habitant et par an. Un chiffre qui baisse chaque année grâce aux filières de valorisation.

Un projet en phase d’observation

Pour le moment, cette initiative est expérimentale. Elle est suivie de près par l’ADEME et par un comité de citoyens. Il faudra attendre dix-huit mois avant que le site puisse tirer un premier bilan qui pourrait permettre au Smicval de faire évoluer douze déchetteries supplémentaires. À noter que le concept intéresse déjà d’autres syndicats. D’ailleurs, le site a été pensé pour être « reproductible ». Le Smicval espère devenir un exemple au niveau national sur le réemploi et la réduction des déchets.

Crédit : Smicval Market

Alice Glaz

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème