Surconsommation : le Black Friday boycotté

Publié le 23 novembre 2017 à 12:15 Aujourd'hui | 1489 vues

Alors que le Black Friday débute vendredi 24 novembre, de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer cette opération commerciale poussant à la surconsommation. La Camif a notamment décidé de fermer son site.

Vendredi 24 novembre, le coup d’envoi du Black Friday sera donné. À cette occasion, de nombreux commerçants effectueront des rabais monstres, allant de 20 à 80%. Sur Internet, les super promos ont d’ailleurs déjà commencé depuis quelques jours sur une sélection d’articles : électroménager, smartphone, tablette, ordinateur. Les prix sont tellement attractifs que nous sommes poussés par l’envie de tout acheter, même des produits dont on n’a pas vraiment besoin, et ce, malgré le budget que l’on s’était fixé. Reste que ces achats ne sont pas seulement mauvais pour le porte-monnaie. Ils le sont aussi pour l’environnement. « Le constat partagé est simple : nous utilisons d’ores et déjà 3 fois plus de ressources que ce que la planète peut nous offrir. L’achat de produits neufs alourdit ce bilan », déplore l’association Zero Waste France, qui a lancé une protestation en ligne « Le Black Friday, ce sera sans moi », déjà suivie par plus de 1000 internautes. « Il s’agit de dénoncer cet encouragement à l’achat compulsif, et de rappeler qu’il existe de nombreuses alternatives, pour s’équiper ou pour offrir », explique dans un communiqué Pauline Imbault, coordinatrice de la Maison du Zéro qui a ouvert ses portes en juillet dernier à Paris. Parmi ces alternatives : l’emprunt, la location ou encore l’occasion.

« Green Friday »

Un constat partagé par le réseau de réparateurs solidaires Envie, qui a décidé de détourner cette journée en lançant le « Green Friday ». L’objectif : inciter les consommateurs à se tourner vers le recyclage et la réparation. « Ce « vendredi Vert » ou « Green Friday » est l’occasion de réinterroger les habitudes d’achat et de montrer qu’il existe d’autres manières de consommer », explique Envie qui offre une seconde vie à plus de 94 000 équipements électroménagers ou multimédias chaque année. Du 23 au 25 novembre, les 45 magasins du réseau vont sensibiliser les Français à « une consommation plus citoyenne » via des ateliers de sensibilisation, des cours de réparation, etc. À Rennes, par exemple, la structure organisera des ateliers de rénovation et de réparation. Des animations régulières seront également proposées en journée par des techniciens expérimentés pour « des démonstrations sur « les gestes qui sauvent » les appareils ménagers, et sur comment allonger leur durée de vie. En bonus, des bons de cadeaux valables 1 an seront à gagner », précise Envie sur son site.

La Camif ferme son site

Pour dénoncer cette surconsommation, La Camif, spécialisée dans la vente d’équipement pour la maison sur Internet, a carrément pris la décision de fermer son site vendredi 24 novembre, jour du Black Friday. À la place, elle proposera des alternatives pour consommer moins et mieux, et appelle les internautes à se mobiliser derrière le hashtag #OnDonneTout. Ce n’est pas la première fois que l’enseigne se mobilise. En septembre dernier, elle avait lancé une pétition en ligne pour réclamer une TVA réduite sur les produits durables fabriqués localement dans le respect de la planète et de l’Homme.

Reste à savoir si les consommateurs seront sensibilisés. Selon une enquête menée par l’Institut CSA pour Amazon, 70% des Français considèrent le Black Friday comme un événement en passe de devenir incontournable. 52% envisagent de profiter de l’événement en 2017, contre 21% en 2016.

Marine VAUTRIN

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème