Tabac : les cigarettes « light » aussi nocives que les classiques

Publié le 23 mai 2017 à 13:17 Aujourd'hui | 900 vues

Selon une étude parue dans la revue National Cancer Institute, les cigarettes « light » et « exta-light » seraient tout aussi dangereuses que les normales, voire pires. Celles-ci auraient favorisé une certaine forme de cancer du poumon ces cinquante dernières années. 

Les cigarettes light sont apparues il y a quelques dizaines d’années. Celles-ci contiennent moins de nicotine que les cigarettes classiques. Forcément on se dit light, donc moins dangereux pour la santé. Mais grande erreur de la part des fumeurs ! La nicotine est la source de l’addiction au tabac, mais les produits à la source de tout cancer des poumons sont les substances ajoutées, comme le goudron ou les produits de combustion. Or, avoir des cigarettes moins chargées en nicotine oblige le fumeur à aspirer plus profondément et plus fortement sa fumée, afin d’avoir sa dose de nicotine.

Cinq chercheurs américains se sont penchés sur la question et ont conclu dans une étude, parue lundi 22 mai dans la revue du National Cancer Institute, que les cigarettes light sont tout aussi, voire plus dangereuses que les cigarettes classiques.

Les cigarettes light : un leurre pour les fumeurs

L’industrie du tabac semble avoir mis un procédé bien rodé et surtout très dangereux pour les fumeurs. Depuis quelques décennies, les filtres ventilés, percés de trous, ont été mis en vente sur le marché. L’étude démontre d’ailleurs que  « ces filtres modifient la combustion du tabac ce qui produit plus de cancérigènes sous forme de particules fines qui atteignent les parties les plus profondes des poumons où se développent le plus souvent les adénocarcinomes », indique le Docteur Shields, l’un des principaux auteurs de l’étude. Ce qui est particulièrement préoccupant quand on sait que ces filtres à trou se trouvent sur presque toutes les cigarettes. Ces filtres, selon l’étude, feraient inhaler davantage de fumée aux fumeurs. À savoir que les adénocarcinomes ont vu leur taux augmenter sur cinquante ans. Ils sont devenus une des formes de cancers du poumon les plus rependus.

Les femmes : principales cibles

L’appellation « light » n’est alors qu’un argument marketing. À noter que Marisol Touraine, l’ex-ministre de la santé, a fait transposer une directive européenne dans le droit français. Celle-ci interdit la valorisation des cigarettes dites « light », « légères », « doux »ou encore « gold ».

Les femmes sont les principales cibles du marketing des cigarettiers. Elles sont aussi les principales victimes de ces cancers. En effet, selon l’étude le nombre de cancers décroît du côté des hommes, alors qu’il explose du côté des femmes. Le nombre de nouveaux cas diagnostiqués chaque année a été multiplié par sept en 30 ans. Un chiffre qui fait froid dans le dos…

Alice Glaz

Surprise

Tutos, trucs et astuces pour fabriquer un masque maison

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème