Traité transatlantique : la France demande l’arrêt des négociations

Publié le 30 août 2016 à 11:26 Aujourd'hui | 725 vues

La France demandera en septembre l’arrêt définitif des négociations sur le traité de libre-échange transatlantique (TTIP ou Tafta), a annoncé ce mardi 30 août le secrétaire d’État au Commerce extérieur, Matthias Felk. 

Le gouvernement français dit stop. En septembre, la France va demander à la Commission européenne d’arrêter les négociations sur le TTIP ou Tafta, le projet de traité commercial entre les États-Unis et l’Union Européenne. Le secrétaire d’État au Commerce extérieur, Matthias Fekl, l’a annoncé officiellement ce mardi 30 août au micro de RMC. « Ce que demande la France, c’est arrêt pur, simple et définitif de ces négociations (…). Elles ont créé beaucoup de méfiances, de défiances, partout des peurs (…) Elles doivent maintenant se terminer », a-t-il déclaré.

« Les Américains ne donnent rien ou alors des miettes »

Depuis 2013, les États-Unis et l’Union européenne tentent de parvenir à un accord qui supprimerait les barrières commerciales et réglementaires entre les deux continents. Mais les négociations, qui sont menées par les États-Unis et la Commission européenne au nom des États membres, ne sont pas équilibrées. Pour le secrétaire d’État, les discussions ne sont pas « à la hauteur de la relation historique » entre l’Europe et les États-Unis. « Les Américains ne donnent rien ou alors des miettes. Ce n’est pas comme ça qu’il faut négocier », a-t-il indiqué. « Il faut un coup d’arrêt clair, net et définitif pour ensuite reprendre les discussions sur de bonnes bases, des bases modernes avec les États-Unis, prenant en compte l’environnement, l’écologie, le social, les PME ».

La décision de la France ne signifie pas pour autant l’arrêt des discussions. « La Commission européenne a parfaitement la possibilité de continuer à négocier et personne ne peut juridiquement s’y opposer (…) Mais il n’y a plus de soutien politique de la France à ces négociations », a précisé Matthias Felk.

Dimanche 28 août, le TTIP avait été enterré par le ministre de l’Économie allemand, Sigmar Gabriel. Celui-ci avait annoncé l’échec « de facto » des négociations après le 14e round des discussions avec les États-Unis. Un avis vite contredit par le négociateur américain, Michael Forman : « En réalité, les négociations progressent », a-t-il indiqué ce mardi à l’hebdomadaire Der Spiegel. De son côté, Bruxelles affirme que le TTIP est toujours à l’ordre du jour. « La Commission européenne fait des progrès constants dans les négociations en cours sur le TTIP », avait rétorqué lundi 20 août son porte-parole, Margaritis Schinas.

Marine VAUTRIN

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème