Nuisances

Trafic aérien : bientôt la fin des vols de nuit ?

Le 27/05/2013 à 12:16:12
Vues : 5393 fois JE REAGIS

L'Acnusa réclame la fin des vols dans la nuit du samedi au dimanche dans tous les aéroports. Elle souhaiterait également que les avions légers et d'affaires ne puissent décoller ou atterrir la nuit tout au long de la semaine.

L’Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires (Acnusa) envisagerait d’interdire le décollage des avions dans la nuit du samedi et dimanche dans tous les aéroports. « Les vols de nuit sont un problème récurrent », explique Victor Haïm, président de l’Acnusa. « Les interdire, c’est hors de question, mais les réglementer et trouver tout ce qui peut conduire à diminuer les nuisances liées à ces vols de nuit, c’est absolument nécessaire. »

En 2012, 319 infractions ont été sanctionnées d’une amende par l’Acnusa. Parmi elles, 124 étaient liées à un vol de nuit. C’est pourquoi l’organisme propose l’instauration d’une « plage de repos » entre 23 heures et 6 heures, dans la nuit du samedi au dimanche. De plus, l’Acnusa souhaiterait que les avions légers et d’affaires ne puissent décoller ou atterrir la nuit et ce quel que soit le jour de la semaine.

En parallèle de ces demandes, l’Acnusa, en charge de sanctionner financièrement les compagnies aériennes en infration, a obtenu que le montant maximal des amendes passe de 20 000 euros à 40 000 euros d’ici 2014, dans les cas de décollage de nuit sans autorisation.

Des avions qui dévient de leur trajectoire

Outre les nuisances provoquées par les vols de nuit, l’Autorité s’inquiète du non-respect des trajectoires de certains avions, qui survolent des agglomérations « parfois par accident, parfois pour faire des économies de carburant ». Une infraction qui a poussé l’Acnusa a augmenté le montant des amendes dans les cas où cette déviation était « manifestement pour faire des économies de carburant ».

En 2012, l’Acnusa a réclamé 2,7 millions d’euros aux compagnies aériennes pour 319 manquements au règlement. Outre les vols de nuit et les déviations, les autres amendes ont concerné les non-respects d’horaires ou de règlements spécifiques à chaque aéroport.

Par Maxime Quéma

Top articles
Réagir à cet article

Par anonyme | Me connecter


L'info conso en continu