Le charbon de bambou

Weetulip met du beau dans nos carafes pour purifier l’eau

Publié le 20 janvier 2020 à 12:23 Ma vie zéro déchet | 517 vues

Adepte depuis longtemps des carafes alternatives aux bouteilles en plastiques, Yvette a conçu le produit qui lui manquait au quotidien : des carafes design associées à du charbon de bambou qui purifie l’eau rapidement et sans risque de déforestation. Ou comment prendre soin de la planète avec classe.

Yvette est une entrepreneuse soucieuse de l’environnement. Cette maman de trois enfants, originaire du pays des tulipes, avait déjà depuis longtemps abandonné les bouteilles en plastiques pour des solutions de carafes avec des filtres pour purifier l’eau, mais cela ne lui convenait pas car « il reste encore beaucoup de plastique, y compris dans les recharges, avec ces solutions » nous explique-t-elle. Elle qui tend à aller vers une consommation zéro déchet, cherche une méthode alternative et tombe sur les charbons de bois, mais l’expérience se révèle là aussi décevante : « mes enfants n’appréciaient pas ce bâton dans la carafe, et qui tombait régulièrement en plus dans un des verres en servant l’eau ».

Yvette, une entrepreneuse responsable

En outre, la jeune femme se rend compte que selon le canal d’approvisionnement, le charbon de chêne peut être néfaste à la planète : « au Japon, la réglementation est très stricte et veille à ce que la consommation de ce charbon n’entraine pas une déforestation intensive », précise encore Yvette. Si la demande devient trop importante, la vente est alors limitée au marché intérieur le temps de replanter les arbres. Or ceci n’est pas le cas avec d’autres pays comme la Chine ou le Laos, pays fournisseurs également de charbon de chêne.

Aussi, selon la provenance du charbon de bois, purifier l’eau n’est pas forcément synonyme de respect de la planète.

Le charbon de bambou : efficace, plus éco-responsable et plus stylé

En échangeant avec une amie vivant aux Etats-Unis, Yvette découvre alors l’existence du charbon de bambou, dont l’usage est plus développé outre-Atlantique. L’avantage du bambou est multiple : il purifie l’eau plus rapidement, en une heure versus 4 heures pour le charbon de bois, et peut éliminer le chlore, le calcaire, certains métaux lourds tels que le plomb, le mercure et le nickel. Le charbon actif de bambou enrichit l’eau avec des minéraux tels que le magnésium, le potassium et le calcium.*

Par ailleurs, le charbon de bambou ne pose pas du tout les mêmes problématiques de déforestation : en effet, le bambou pousse très facilement et rapidement.

Le charbon de bambou est aussi plus esthétique dans une carafe : il forme comme une feuille posée au fond, en lieu et place d’un bâton. Enfin, le charbon de bambou se composte en fin de vie, et est donc 100 % zéro déchet.

Un artisan partenaire de Weetulipe

Yvette se lance et noue des partenariats avec deux producteurs au Japon dont elle est sûre des méthodes de fabrication : « Notre charbon de bambou est fabriqué au Japon dans des fours en argile selon des méthodes traditionnelles. Il est activé à haute température (800° C) afin de rendre la surface poreuse et d’adsorber les impuretés de l’eau. »

Elle se fait ensuite livré par bateau ses précieux charbons pour réduire l’impact environnemental du transport. Cela met plus de temps, jusqu’à trois mois, mais au moins elle peut aussi réduire les emballages inutiles des commandes qu’elle groupe dans ces containers. Ne lui restait plus qu’à se pencher sur le contenant.

Des carafes et gourdes adaptées au charbon de bambou

Pour Yvette, le plaisir de boire une eau pure passe aussi par la beauté du contenant. Elle a donc sourcé en Europe plusieurs fournisseurs qui pouvaient produire selon l’usage (en déplacement en mode gourde ou à la maison), des contenants adaptés, qui ne risquaient pas de faire tomber le charbon de bambou dans un verre, tout en assurant une ligne esthétique du produit parfaite.

Jungle, une version nomade

En septembre 2019, elle lance ainsi une gamme de carafes et gourdes fabriquées en Italie, en Allemagne ou encore en Pologne. Elle vend ses produits dans quelques boutiques spécialisées zéro déchet, ou directement sur son site internet, et propose même des abonnements pour recevoir sans avoir à s’en préoccuper les charbons de bambou. Il est à noter qu’un charbon de bambou aura une durée de vie de 6 semaines en moyenne dès lors qu’il est au contact de l’eau.

Joy, une carafe d’intérieur

« Je suis très agréablement surprise de voir combien sont nombreux sont ceux qui ont envie de changer leurs habitudes, nous confie Yvette. Nous avons ainsi vendu beaucoup de coffrets à Noël à des personnes qui voulaient un cadeau utile et responsable ». De quoi rassurer la jeune entrepreneuse sur la justesse de son produit.

Après seulement quelques mois d’existence, le succès de la jeune marque semble bien au rendez-vous. Et c’est bien tout ce qu’on lui souhaite !

Pour en savoir plus :
Le site de weetulip

*issu du dossier de presse de Weetulip

Eléonore Verdy

Surprise

Zéro déchet : comment faire ses pastilles WC maison ?

> Toutes les vidéos

Rappel de produit

> Tous les rappels de produit

Sur le même thème